• Virades de l'espoir

    km

    Les Randos de l'Espoir sont une manifestation caritative qui vient de fêter ce samedi 21 mars son dixième anniversaire (onzième  édition). Comme chaque année le Cyclo Club de la Page Blanche propose à cette occasion trois parcours de 60, 80 et 95km. Cette année cela risque d'être la dernière édition de cette promenade cyclo-touristique. N'ayant pu m'y rendre l'an passé, je ne veux pas la manquer.

    Le départ est prévu à 13h30, à Villenave d'Ornon, à une dizaine de kilomètres de mon domicile, je m'y rends donc directement à vélo. 13h20 je suis sur place, tous les cyclos sont déjà sur le parking en attendant l'heure H. C'est parfait, je n'aurais pas à attendre à la table d'inscription.

    Virades de l'espoir

    La majeure partie des cyclos présents sont des UFOLEP, ça va rouler vite!! Mais j'ai le temps, je m'arrange donc pour me trouver à l'arrière du groupe de près de 200 unités, bien décidé à faire le parcours seul.

    Virades de l'espoir

     13h40 le départ est enfin donné, la voiture ouvreuse démarre ainsi que la cohorte de cyclos. Alors que je passe le portail de l'Espace d'Ornon j'en aperçois deux sur le trottoir, une roue à la main, la crevaison la plus rapide de cette randonnée à n'en pas douter, ce ne sera pas la seule, j'ai eu l'occasion d'en voir pas mal le long des 95km du grand parcours. Nous filons sur Léognan. Avant la sortie de cette commune je me retrouve déjà bon dernier, mais c'est cela quand on choisit de respecter les stops, à chacun sa façon de rouler!!

    En direction de Martillac je commence à doubler quelques groupes de cyclotouristes qui ne font pas le grand parcours est roulent tranquillement. Entre Saint-Médard-d'Eyrans et Portets j'en passerais d'autres, je roule pas mal pour le moment et je veux prendre un peu d'avance pour pouvoir faire quelques arrêts photos par la suite.

    Première difficulté la côte du chemin du Terrey à Lestiac, je la connais pour l'avoir emprunté l'an dernier, avec mon DK comme aujourd'hui, ce ne sera pas facile de grimper ma randonneuse dans ses pentes sévères!! Une belle bosse, courte, 900m, mais avec une moyenne de 9% et des passages à 14.

    Je double un couple qui monte à côté de leurs vélos, il n'y a pas de honte à avoir. Je leurs dis bonjour au passage et leur confirme que c'est dur!! La dame me répond que cela ne doit pas l'être trop pour moi car je monte facilement d'après elle. Quelques dizaines de mètres plus loin c'est un cyclo de Cadaujac que j'encourage, car je sais que le bout n'est plus très loin. D'ailleurs un peu plus loin ses compagnons de route l'attendent au sommet.

    Maintenant direction Paillet.

    Virades de l'espoir

    Au lieu-dit Sadran je tourne à gauche pour prendre une toute petite route. Cela ne me dit rien de bon, car vue la topographie du lieu, une route de cette importance est souvent synonyme de pente raide, je passe donc directement sur 30 à l'avant et me retrouve rapidement sur le 28 derrière. Tout à gauche!! La bosse est courte, mais les 500m se font à plus de 10% de moyenne avec une pointe à 17 d'après mon compteur. J'avoue que celle-ci m'a fait mal aux cuisses, et c'est avec soulagement que je marque une pause salvatrice à la hauteur du moulin, une bonne excuse pour faire un peu de photo yes.

    Virades de l'espoir

     Le château Roques à Villenave-de-Rions

    Virades de l'espoir

    Après un court passage sur la crête balayée par le vent je redescends vers le ruisseau de Campareau  avant de remonter sur Villenave-de-Rions, là aussi tout à gauche pour 400m à plus de 10%. Et bien-sûr, retour dans le vent, ce n'est qu'une fois passé Capian que j'aurais un peu de répit avant d'attaque la dernière côte de la journée avec la montée de Marchand vers Haux. Mais comme si la pluie et les bosses ne suffisaient pas, voilà que peu avant Capian la pluie a fait son apparition bad.

    Il me reste environ 70km à faire, je les ferais sous une pluie quasi ininterrompue, avec du vent de face ou de trois-quart la plupart du temps. A Portets un regroupement d'aigrettes garzettes, de hérons garde-bœufs, et de mouettes rieuses.

    Virades de l'espoir

     Le seul petit réconfort sera la pause ravitaillement à Arbanats qui rompra un court moment la solitude de cette randonnée. Dommage que Philippe est été occupé par la pétanque, mais je pense que son manque d'entraînement l'aurait pénalisé dans les rudes bosses qui jalonnaient le circuit.

    Au retour je ne m’arrête pas à l'Espace d'Ornon, je file au plus vite chez moi pour retrouver un peu de chaleur et me soustraire à la pluie. Je crains d'avoir du mal à reprendre la route si je marque un arrêt à ce moment là.

    Presque 117km à mon compteur Sigma, j'espère être prêt le 11 avril pour le brevet fédéral de 150km.

    Merci au Cyclo-Club de la Page Blanche pour cette belle randonnée. Ce parcours fort bien fléché ma permit de découvrir d'autres routes et de nouvelles bosses particulièrement dures, revers de la médaille, certaines routes n'étaient pas au top, le revêtement laissant à désirer, mais la découverte passe aussi pas là.

    « Ouverture saison cyclotouriste de Codep 33 à CarsBrevet FFCT 2015 »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    nino33650
    Mardi 24 Mars 2015 à 09:32

    Joli reportage JP, tu as raison je pense que j'aurai souffert dans les bosses !

    2
    Mardi 24 Mars 2015 à 10:22

    Dur dur. A la fois une randonnée de ce type en solitaire, mais en plus sous la pluie. Faut vraiment avoir envie de la faire.  erf

    Tu ne dis pas pourquoi c'est la dernière édition, dans ton article. Tu en connais la raison ?

    En tout cas, grand bravo à toi pour avoir réussi à boucler ton parcours malgré les conditions que tu as connues  yes

    3
    Mardi 24 Mars 2015 à 14:28

    ça me fait toujours bizarre de voir "tout à gauche" en région bordelaise, mais c'est que du côté de Langoiran, il y a quelques murs  (un peu comme en vallée de chevreuse).

    pour les ardéidés et autres volatiles, dans la Dombes, je dois avoir les mêmes que vers chez toi; je pense qu'il y a du bihoreau (à cause des couleurs grises), mais je ne m'y connais pas assez pour faire la distinction entre chaque espèce. Et pas encore réussi à les prendre en photos (ils s'envolent avant )

    Pour la pluie, j'y ai eu droit aussi en Rhône Alpes : je m'étais inscrit au BRM300 de Grenoble (une 1ere pour moi), mais annulé samedi matin à cause du brouillard (à partir de 700m), pluie, neige (verglas ?) en altitude - il faisait 5°C à 4h à Grenoble...

    4
    Mardi 24 Mars 2015 à 20:54
    • Merci Philippe smile. J'ai pensé à toi dans les bosses, dur après une longue absence de ce côté de la Garonne ouch.
    • Tu sais Bernard, quand l'envie est là, on est prêt à tout. La pluie ne fut pas trop dérangeante, j'avais prévu ce qu'il fallait et je ne suis pas rentré mouillé, à part un peu les pieds car je n'avais pas pris mes chaussures d'hiver. Pour les raisons de la possible fin de cette randonnée je n'en connais pas plus, j'ai lu ça sur le site du club organisateur, mais ils ne donnent pas de détails.
    • Alex, il n'y a pas bihoreau dans le lot, je connais bien cette espèce pour avoir pratiqué la photo animalière pendant presque cinq ans au parc ornithologique du Teich. Et oui tout à gauche c'est possible ici, même en ayant de tout petit braquet comme mon 30x28 wink2. Dommage pour le 300, en plus une telle distance dans la région ça doit être costaud!!

     

    5
    Mercredi 25 Mars 2015 à 22:24

    Comme Alex, je suis étonné du tout à gauche. Une balade qui remporte un sacré succés, trop de monde pour moi. Pour le 150 tu sera au top.

    6
    Jeudi 26 Mars 2015 à 11:19

    Michel, regarde les segments sur Strava autour de Langoiran  (surtout de ce côté de la Garonne !)

    exemple celui-là:

    https://www.strava.com/segments/2673213

    certes, c'est court, mais ça passe plus facilement tout à gauche (tout dépend aussi de ta force ^ ^)

    7
    Jeudi 26 Mars 2015 à 18:58

    Salut Michel smile, la Gironde est relativement plate dans l'ensemble, mais dès que l'on franchi la Garonne vers le nord les premières pentes sont assez raides, surtout sur les toutes petites routes, c'est là que l'on enregistre les pourcentage les plus forts, certains dépassent les 20%. Pour la quantité de cyclos je suis comme toi, je préfère les comités restreints, c'est pour cela que je suis parti en queue de peloton et que j'ai fait la rando seul. Maintenant j'espère que le temps va me permettre de rouler samedi pour affiner ma préparation au 150 et au 200.

    8
    Jeudi 26 Mars 2015 à 21:53

    Je connais assez peu, sauf vers chez ma copine, je ne participe plus a ces mouvements de foule mis a part le PBP mais après 100 bornes plus personne, en 2007 j'ai du faire 6 ou 700 bornes sans voir de cyclistes ou seulement quelques uns et je me disais dire qu'on est 5000!

    9
    Jeudi 26 Mars 2015 à 21:57

    Alex, oué ca monte mais c'est court! Je connais pas trop le coin, dans ma jeunesse j'avais fait un BP, c'est loin.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :