• Verneuil-sur-Indre - Montrésor

     Dimanche 22 juin, plus de BPF à faire tamponner, cette fois je roule uniquement pour le plaisir de sillonner la région Lochoise. Du coup je prends le temps de déjeuner avec Marie Jo avant de partir à 7h35, sous un beau soleil.

    Je traverse la route de Chatillon à Saint-Germain et rejoins Saint-Hippolyte où se prépare un vide-grenier.

    Je reprends le même chemin que lors de ma sortie vers Saint-Aignan,

    mais cette fois je passe par Loché-sur-Indrois dont l'église Saint-Barthélémy-et-Saint-Laurent a été construite aux XIIe et XIIIe siècles,

     

    avant de rejoindre Villeloin-Coullangé.

     L'église Saint-Michel

     L'ancienne abbaye bénédictine Saint-Sauveur, fondée en 850, comprend un châtelet d'entrée avec deux tours circulaire.

    A nouveau la campagne.

     Dans la forêt située entre Beaumont et Montrésor, la chapelle Notre-Dame-du-Chêne a été, primitivement, bâtie en 1769 (elle a été consacrée le 15 août 1769). Elle tomba en ruines et fut reconstruite en 1897. Elle renferme une statue de la Vierge cachée dans le tronc d'un chêne lors des guerres de religion et qui a été retrouvée dans les bois par un forestier.

     J'arrive à Montrésor, classé plus beau village de France

    Une légende pittoresque veut que le jeune roi Gontran, fils de Clotaire Ier, s'endorme au bord d'un ruisseau sur les genoux de son gentil écuyer qui rêve d'un trésor caché dans une grotte. L'écuyer voit un petit lézard « couvert d'une cuirasse d'or » sortir d'une anfractuosité d'un rocher. Informé de cette vision, le roi s'empresse de faire fouiller le rocher, y trouve un souterrain qui conduit à une montagne d'or. Avec ce or, Gontran fait construire un château sur le mont du trésor, le château de Montrésor et l'écuyer épouse sa princesse et devient le seigneur du château.

    La réalité historique est que le fief de Montrésor relevait du trésorier du chapitre de la cathédrale de Tours, d'où son nom au Xe siècle de « Mons Thesauri » devenant au XIIIe siècle « Monthésour » puis Montrésor.

    La forteresse médiévale

    Un éperon rocheux dominant la vallée de l’Indrois est le lieu choisi par Foulques Nerra, comte d’Anjou, pour faire édifier par son capitaine Roger le Petit Diable vers 1005 une puissante forteresse. Montrésor possédait l’un des tout premiers donjons de pierre, semblable à celui de Loches, dont il ne subsiste malheureusement que le mur ouest remanié.

    Au XIIe siècle, Montrésor tombe aux mains d’Henri Plantagenêt ; les imposantes tours de l’entrée sont édifiées ainsi qu’une partie de la courtine nord. En 1188, Philippe Auguste reprend Montrésor aux Anglais.

    André de Chauvigny, grand chevalier à son retour de la troisième croisade avec Richard Cœur de Lion, devient le nouveau seigneur de Montrésor avant de devoir céder le château pour presque deux siècles aux Palluau.

    On entre dans le château par l'ancienne poterne du XIe siècle, qui appartenait à la forteresse initiale.

    C’est un riche comte polonais émigré qui devait faire renaître Montrésor. En 1849, Xavier Branicki, ami de Napoléon III, entreprend la restauration complète du château, le remeuble et le décore de tableaux de maîtres. Grand personnage du Second Empire, on lui doit entre autres la fondation du Crédit foncier de France.

     La collégiale Saint-Jean-Baptiste est classée monument historique depuis 1840 ; elle a été fondée par Imbert de Batarnay vers 1520. L'édifice n'est consacré qu'en 1532 et réellement terminé vers 1541. Cette collégiale est considérée comme l'un des chefs d'œuvre de l'architecture de la première Renaissance. Elle abrite le tombeau en albâtre de son fondateur, des tableaux du XVIe siècle, une Annonciation de Philippe de Champaigne et de belles stalles du XVIe siècle.

    La halle des cardeux

    Construite en 1700, cette halle avec son toit en chêne à la Mansard rappelle par son nom le travail de la laine qui fit la fortune du village jusqu'à la Révolution. Longtemps lieu de marché (les mardis) et de commerce pour la région, son grenier abrite depuis les années 2000 un lieu d'exposition permanente sur l'histoire du village.

    Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Montrésor de Wikipédia en français (auteurs)

    De Montrésor je pars en direction de Chemillé-sur-Indrois et passe devant l'ancienne maison de mon père, près du plan d'eau sur l'Indrois. Ensuite je continue sur Genillé, avant de retourner sur Chemillé par une route où je connais quelques bosses pas mal. En effet, la route est bien vallonné avec une notamment une grimpette à 12%.

    Un puits fermé typique du coin.

    Je prends la route de Montrésor à Loches et passe devant La Corroirie du Liget, fief féodal fortifié et dépendance de la chartreuse du Liget toute proche.

    A Beaulieu-les-Loches j'immortalise cette maison adossée à un rocher, je la connais depuis mon plus jeune age, mais c'est la première fois que je m'y arrête.

     Je longe l'Indre pour aller à Perusson où je traverse à nouveau la route de Châtillon, direction Saint-Senoch. Avant Verneuil, étant en avance sur mon horaire, je vers monte le quartier des Martineaux, puis prends la route de Saint-Flovier. Je vais pouvoir tester la côte de Bridoré, un joli coup de cul à 8%.

    Le château de Bridoré date du XVe siècle. Son châtelet d'entrée possède une tour de garde circulaire. Le donjon rectangulaire (de 30 m de haut) est flanqué de deux échauguettes en encorbellement et d'une tourelle d'escalier circulaire. Il est appelé, à tort, le château de Barbe-Bleue.

     Retour par la route de Châtillon pour rattraper la bosse des Pinçonnières et ses 7,5% sur 1,5km.

    A nouveau une belle sortie, plus qu'une et ce sera le retour en Gironde, dommage!

    Distance: 101,18 km
    Temps: 3:51:09
    Vitesse moy.: 26,3 km/h
    Gain d'altitude: 901 m
    Calories: 1.435 C
    Température moy.: 20,4 °C

    « Arrêt brutalAdieu aux routes tourangelles »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Lundi 4 Août 2014 à 08:47

    Salut JP. J'ai pris en effet le temps lors de cette balade, mais comme pour tous les articles relatant mes sorties de ces vacances, certaines des photos sont prises pendant nos balades touristiques avec MJ wink2. Pas trop de soucis avec les orages?

    2
    Mardi 5 Août 2014 à 11:13

    Encore une belle boucle vacancière qui évoque également des souvenirs pour moi puisque je suis passé à certains de ces endroits quelques semaines plus tard   wink2

    Faudra vraiment tenter d'organiser une rencontre, si c'est faisable, la prochaine fois que tu te rends dans cette région 

    3
    Mardi 5 Août 2014 à 14:39

    C'est une idée à creuser, comme je n'ai pas fini de valider les BPF du département je compte y retourner soit l'an prochain, soit l'année d'après.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :