• Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

     Comme prévu, la météo est clémente en ce dimanche matin, le ciel est bien dégagé lorsque je me lève. Bien-sur il y a eu une petite gelée, mais ça vaut mieux que la pluie. Je réveille Marie Jo pour que nous déjeunions ensemble, tout en regardant "Les carnets de Julie" enregistrés la veille, c'est notre petit plaisir du dimanche matin.

    8h25 je suis en bas, bien couvert et avec ma chasuble, car un brouillard relativement épais est tombé depuis le lever du jour. Direction Gradignan et le prieuré de Cayac qui vient d'être entièrement restauré.

    Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

     J'y croise un groupe de cyclotouristes qui se regroupent pour partir en randonnée, je les salue et poursuis ma route vers Chambéry, le château Carbonnieux et Saint-Médard-d'Eyrans. Il fait frais, mais cela ne me gène pas vu le nombre de couches que j'ai revêtu, seule l'humidité qui se dépose sur mes lunettes et qui restreint mon champ de vision est gênante. Un peu avant l'Isle-Saint-Georges je fais ma première pause technique.

     Un cyclo perdu comme moi dans la brume.

    Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

    A l'Isle-Saint-Georges le cours d'eau a débordé dans la nuit, c'est la première fois que je le vois aussi haut.

    Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

    Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

     D'habitude il est bien un mètre plus bas.

    Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

    Direction Beautiran et Portets pour rejoindre Langoiran et les bosses.

    Mais à la sortie de Portets une surprise m'attend, la route de Langoiran est fermée pour cause d'inondation. Je ne mets pas deux secondes à réfléchir, je file vers Arbanats, la suite de cette sortie se fera sur le plat.

     L'église Saint-Hippolyte d'Arbanats du XVe siècle.

    Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

     Toujours à Arbanats cette fontaine de dévotion Sainte-Radegonde fut restaurée en 1874 grâce à Mr Joseph de Carayon la Tour, il fit aussi construire ce lavoir qui malheureusement n'est plus couvert.

    Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

    Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

    Je continue vers Virelade que je n'ai jamais eu l'occasion de traverser en vélo. En restant sur la petite route parallèle à l'ancienne N113 c'est tout de même plus agréable et beau.

    Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

     L'église Sainte-Marie de Virelade, reconstruite en 1866.

    Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

    Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

     Le baron Joseph de Carayon-Latour (1824-1886), lieutenant-colonel et homme politique, maire et sénateur monarchiste, il fit agrandir et transformer le château de Virelade en 1850 et y décéda.

    Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

    Un nouveau panorama à la sortie de Virelade avant de rejoindre Podensac.

    Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

    En entrant dans Podensac j’aperçois derrière un haut mur une superbe bâtisse, mais impossible de la photographier. J'arrive à l'entrée de cette très belle propriété, et surprise, il s'agit d'un parc public, ni une ni deux, j'y entre et découvre les lieux.

    Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

     Le parc de Chavat à Podensac a été créé au début du XXe siècle sur un domaine de 5,5 hectares. Situé en bord de Garonne, il est remarquable par sa grande variété végétale, son important statuaire et son parcours d'eau. Jugé par les Monuments Historiques comme l'un des plus beaux d'Aquitaine, il a été classé en 2006. Il est en court de restauration. Une occasion d'y revenir lors  d'une de nos rando-pique-nique.

    Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

    La Garonne et la cité médiévale de Rions juste en face, un peu dans la brume.

    Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

    Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

    Le plan d'eau du parc, à sec pour le moment.

    Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

    A présent je quitte Podensac et mets le cap sur Saint-Michel-de-Rieuffret. Là je marque ma troisième pause sanitaire, c'est une des raisons de ma volonté à vouloir rouler seul, je peux m'arrêter quand je veux pour satisfaire mes besoins physiques, et aussi bien-sûr, mes envies photographiques et assouvir ma soif de découvertes. J'informe Marie Jo que je ne serais de retour que vers une heure. Il est déjà 11h et je n'ai fais que 55km, il falloir embrayer!!!

    Zou!! En route! Car en plus je compte bien finir avec 100 km au compteur. Je file sur Saint-Morillon, remonte sur Peyron par la côte des deux sœurs, rattrape la voie romaine et redescends sur Léognan.

     Une sortie dans les bosses qui tourne à la découverte en terrain plat

     Là je prends la piste cyclable vers Cestas, la N10, le chemin des Chaus, je passe devant le siège du club puis par Gazinet avant de redescendre sur Pessac est arriver avec 100,410km, Ouf, pari tenu, il est juste une heure!!

     Je ne suis pas mécontent de ce changement de programme, la montée de la bosse derrière l'église de Langoiran sera reportée à plus tard. Cela m'aura permis de belles découvertes, ce qui est mon but principal dans ma pratique du vélo version cyclotourisme. Ce qui ne m'empêche pas d'aimer de temps en temps pousser une petite pointe, mais quand j'en ai envi.

    La météo semble sympa le week-end prochain, je pourrais combiner ma passion du vélo à celle du running.

    Distance: 100,41 km
    Temps: 3:56:38
    Vitesse moy.: 25,5 km/h
    Gain d'altitude: 287 m
    Calories: 2.192 C
    Température moy.: 6,8 °C

     

    « Rencontre hivernale à AmbarèsPessac - Saint-Pierre-de-Bat »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Mars 2014 à 08:45

    dire que l'on a oublié de faire un petit détour il y a 2 semaines pour voir le prieuré (on est passé pas loin il me semble)


    là, je reprends tranquillement, le + petit nous a perturbé les 2 nuits de samedi et dimanche; j'étais dans le même état qu'il y a 2 semaines, pourvu que je puisse récupérer !


    A+

    2
    Lundi 3 Mars 2014 à 22:06

    Salut JP

    Les bosses ce n'est que partie remise, samedi prochain j'y retourne, la météo sera plus clémente et les inondations feront partie du passé yes.

    3
    Lundi 3 Mars 2014 à 22:10

    Salut Alex, et oui, nous sommes passé pas très loin du prieuré, moins d'un kilomètre, ce sera une pause que l'on pourra inclure dans une sortie quand tu reviendras.

    C'est les joies parentales, j'ai connu aussi, mais cela fait bien longtemps.

    4
    Vendredi 7 Mars 2014 à 14:40

     Le pauvre baron Joseph de Carayon-Latour... Je n'aimerais pas être à sa place ! Gagner la postérité pour que les pigeons me chient sur la tête ! ! ! En tout cas de bien beaux endroits dans ta région :)

    5
    Vendredi 7 Mars 2014 à 18:38

    Tu sais, c'est le cas de la majorité des personnages illustres de devenir des toilettes à pigeons  wink2.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :