• Second brevet 160km

    La température était basse au départ de mon domicile, environ 5°, mais le soleil est présent, pour combien de temps? C'est le point d'incertitude pour ce brevet, les prévisions météo n'étant pas brillantes. C'est le second rendez-vous du club pour les brevets, trois sont au programme, un de 100km sur la rive gauche de la Garonne, un de 130km et un autre de 160km avec belle excursion sur la rive droite, c'est à ce dernier que je participe. Le départ est donné à 9h depuis le siège du club.

    Le véhicule d'assistance qui va suivre le groupe effectuant le 130km.

    Second brevet 160km

     

    A vos marques!

    Second brevet 160km

    C'est parti, nous sommes environ une vingtaine dont une féminine, Laurence, dans ce second groupe du 160. Le début du parcours emprunte la route habituelle de nos sorties du samedi jusqu'à La Brède. Arrivés en haut de Léognan, au carrefour de la voie romaine, un mur gris se dresse devant nous, la terre semble transpirer en dégageant une brume de ses entrailles, serait-ce les prémices du mauvais temps? Non, une fois arrivés dans le dans la montée du Breyra le soleil nous revient. Nous descendons sur La Brède. "Crevaison!!", C'est Stéphane qui est victime de cet incident de parcours. Arrêt pour tout le monde, ce qui n'est pas de refus, avec ce temps humide j'ai toujours ma vessie qui demande à être soulagée .

    Il y a affluence autour de Stéphane, on se croirait presque dans un stand de F1.

    Second brevet 160km

    Second brevet 160km

    Nous reprenons la route pour nous diriger vers Saint-Selve en passant par le Château Lasalle, la première ascension laisse entrevoir ceux qui ont des prédispositions à franchir les bosses.

    Second brevet 160km

    Nous entamons la traversée des landes girondines en direction de St-Michet-de-Rieuffret avant de rejoindre les vignobles du Cérons où sont produits de grands vins blancs liquoreux. Nous roulons bien, à une moyenne de 26km/h.

    Second brevet 160km

    Avant de traverser Cérons je refais une pause toilette, sachant qu'il y a une bosse assez longue à la sortie de Cadillac, je ne tiendrais pas jusqu'à Monprimblanc où Gérard a prévu notre premier arrêt. Je rejoins le groupe à la faveur du feu tricolore de Cérons. Nous traversons la D113, le pont métallique franchissant la Garonne nous apparait, Cadillac et la rive droite nous attendent, les bosses aussi!!

    Second brevet 160km

    Première ascension, avec un pourcentage oscillant entre 3 et 5%, sur environ 4km depuis Cadillac, de quoi se mettre en jambes. Stéphane grimpe en tête avec un de nos vétérans dont je ne connais pas le prénom. Il va falloir prévoir des badges, car je suis avec des membres du club que je ne connais pas .

    Monprimblanc, premier arrêt, ravitaillement, pause toilette et l'occasion de se découvrir car le soleil commence à bien se faire sentir. Certains en profitent pour déposer leurs affaires dans la voiture qui nous suit. Pour ma part je tiens à rester autonome, je range mon gilet dans ma sacoche, là où se trouve mon ravitaillement pour le déjeuner.

    Second brevet 160km

    Nous repartons en direction de Mourens et St-Martial ou certains nous quitterons pour ne faire que le 130km.

    Second brevet 160km

    Nous nous retrouvons à une douzaine, si j'ai bien compté, pour poursuivre ce brevet des 160km. La route est très agréable jusqu'à la D9, une succession de bosses à travers les vignes, les champs, notamment un de colza qui embaume l'atmosphère.

    Second brevet 160km

    Second brevet 160km

    Second brevet 160km

    Arrivés sur la D9 nous bifurquons à gauche, direction St-Sulpice-de-Pommiers. Je me retrouve dans un avant groupe de quatre, nous abordons en un long faux-plat montant, le pourcentage n'est pas important et mes coéquipiers montent sur le grand plateau, pour ma part je préfère rester sur le 42, l'arrivée est encore loin et il reste de belles grimpettes à effectuer.

    Quelque part du coté de Saint-Sulpice-de-Pommiers.

    Second brevet 160km

    Alors que nous roulons sur la D123E12, sur une portion couverte de gravillons, un claquement! Au départ je pense à un gravillon projeté sur un cadre, mais en fait c'est Gérard qui vient de casser un rayon à sa roue arrière.

    Second brevet 160km

    Le verdict est sans appel, il doit embarquer son vélo dans la voiture suiveuse, aucune solution pour dévoiler la roue avec le peu de rayons qu'elle comporte. Où sont nos roues à 36 rayons d’antan!

    Second brevet 160km

    Nous poursuivons sans lui, en espérant que pour le dépanner René aura une roue dans le camion qui suit le groupe effectuant le 130km.

    Second brevet 160km

    Frontenac, heureusement nous prenons la bosse dans le bon sens . Au XXe siècle, comme dans d'autres communes avoisinantes, les carrières souterraines creusées dans le calcaire pour l'extraction de la pierre, ou dans ce but précis, ont permis une activité semi-industrielle de culture de champignons "de Paris".

    Second brevet 160km

    Comme tout le long du parcours les paysages sont magnifiques, réhaussés par un ciel tout en relief.

    Second brevet 160km

    Cantois, nous retrouvons avec soulagement Gérard qui a pu trouver une roue et pourra poursuivre avec nous cette aventure. Mais avant il faut reprendre des forces pour la suite qui s'annonce ardue, ce que nous avons fait précédemment n'était que des mises en bouche avant les plats de résistances.

    Second brevet 160km

     Robert y songe déjà.

    Second brevet 160km

    Après nous être bien repus, nous reprenons la route, la moitié du circuit est accomplie depuis un petit moment, cette seconde partie est appréhendée mentalement comme une sortie du samedi après-midi, en sera t'il pareil pour les jambes ?

    Nous approchons de deux des principales difficultés du parcours

    Second brevet 160km

    Château de Benauge

    Cette place forte fut élevée vers la fin du XIe ou XIIe siècle sur le point culminant de l’Entre-Deux-Mers bordelais, à 122 mètres d’altitude. De forme ovale elle ne mesure pas moins de 80 mètres de long pour une cinquantaine de large, et 15 à 20 mètres de haut selon les endroits. Ses fortifications sont dans un état de conservation exceptionnelle et témoignent de la grandeur passée de ce château qui fut l’un des plus importants de la Gironde. Aujourd'hui, les vignes qui courent à ses pieds offrent quelques uns des blancs secs les plus réputés de l’Entre-deux-Mers.

    Pour arriver là, ça grimpe pas longtemps, sur une distance de 400 à 500m tout au plus, mais sur une route dont le revêtement ne rend pas bien, coté pourcentage cela va de 2% au départ pour atteindre 14% sur les derniers mètres. En guise de digestion, on a connu mieux .

    Second brevet 160km

    Second brevet 160km

    et comme si cela ne suffisait pas, il nous faut à présent monter vers Donzac, 600m entre 5 et 15%. Dur, dur!! Mais cela, vaut le coup d’œil quand on se retourne pour apprécier le paysage.

    Second brevet 160km

    Second brevet 160km

    Nous rejoignons la route de Cadillac à Tarrey de Castel, le groupe des 130 s'y trouve, ils viennent aussi de subir un incident technique avec un bris de chaine, mais ils ont pu se dépanner car ils sont sur le départ.

    Direction Verdelais, ça va, c'est en descente .

    Second brevet 160km

    Au loin le temps semble s'être gâté sur la rive gauche.

    Second brevet 160km

    S'en suit la montée vers Sainte-Croix-du-Mont, là, c'est une autre histoire, 5% au départ, qui passent rapidement à 8 et 10%. Mais le pire est une succession de faux-plats qui laisse espérer que l'on est arrivé au bout. Que nenni, si le pourcentage baisse aux alentours de 2%, c'est pour mieux repartir  vers la 4 ou 5%. Au bout de deux kilomètres d'ascension nous en arrivons enfin à bout .

    Étant arrivé dans les premiers, je prends la poudre d'escampette pour profiter de notre second passage à Cadillac pour faire tamponner ma carte des BPF de la Gironde.

     Comme prévu, mes compagnons m'attendent après le pont de Cadillac. Le retour s'effectue dans une ambiance humide, il ne pleut pas, mais la route montre que cette la pluie est passée par là.

    A Saint-Michel-de-Rieuffret, Michelle, José et Norman nous attendent, ils sont venus à notre rencontre pour nous accompagner sur les derniers kilomètres de notre périple.

    A Peyron je profite d'un arrêt pour remettre mon gilet, la fraîcheur qui s'est installée me laisse craindre un refroidissement préjudiciable.

    Second brevet 160km

    Après avoir essuyé une légère ondée sur la voie romaine, le soleil refait son apparition pour nous accompagner dans les derniers kilomètres. C'est vers 16h40 que nous rejoignons le siège du club où boissons et gâteaux nous attendent pour nous réconforter. Merci à Jeanne et à Ghislaine pour les merveilles qu'elles ont préparé.

    Ce fut une très belle journée, aussi bien pour la météo qui s'est montrée clémente, que pour le partage avec tous les membres du groupe, bien que je dois l'avouer, je ne suis pas un des plus bavards, j'ai besoin d'un certain temps d'adaptation pour me libérer.

    Second brevet 160km

    Voici notre mascotte, habillée sur mesure par notre équipementier. N'est-il pas chou .

    Second brevet 160km

    Les chiffres de cette journée, y compris mon aller-retour à mon domicile

    180,73km en 7h38 à 23,65km/h de moyenne D+ 893m

     

    Second brevet 160km

    Second brevet 160km

    Vélotrainer

    « BPF de Cadillac (33)Dimanche après-midi venteux »

    Tags Tags : , , , , ,