• Retour rive droite

    Ce matin je pars seul, j'ai pour objectif de monter quelques bosses et de retourner sur la rive droite de la Garonne que je n'ai pas revue depuis début juin. Le ciel semble assez dégagé, mieux que ce que prévoyait la météo hier soir. Je prends tout de même mes manchettes, la suite me donnera raison, la température est assez fraiche et il y a une certaine humidité dans l'air.

    Je me dirige vers Léognan, Martillac, Saint-Médard-d'Eyrans et enfin Portets ou je ferrais mon premier arrêt technique, dans les toilettes publique à côté de l'église, et oui JP, c'est comme ça, il me faut plusieurs arrêts dans une sortie .

    Retour rive droite

    Je repars en direction de Langoiran, la route qui m'y emmène est bien calme à cette heure-ci.

    Retour rive droite

    La Garonne à Langoiran

    Retour rive droite

    Première bosse, je l'ai descendu plusieurs fois, mais jamais monté à ce jour. Elle n'est pas trés longue, à peine plus d'un kilomètre mais avec 9% au départ, ce que ne rend pas la photo. Ensuite ça tourne au alentour des 7%.

    Retour rive droite

    Une fois là haut le paysage qui s'offre à moi aussi bien à droite qu'à gauche est magnifique, rien à voir avec l'autre rive où l'on ne voit que les pins et où le relief est pratiquement absent  pour nous offrir de tels points de vues.

    Retour rive droite

    Le château de Langoiran

    Construit par les Escoussan, le Château Langoiran fût un des éléments les plus prestigieux d'Aquitaine.
    Mêlé aux luttes entre Roi d'Angleterre et Roi de France, forteresse royale à la fin du XV° siècle, il devient la résidence des présidents du parlement de Bordeaux au XVI° et XVII° siècles.

    Source: chateaumedievaldelangoiran.com

    Retour rive droite

    L'église romane St-Pierre du Haut-Langoiran

    Retour rive droite

    Je file maintenant vers Capian,  une dernière bosse de ce côté de la Garonne sur la route qui va à La-Sauve-Majeure et je redescends sur Langoiran en faisant un effort pour tenter de battre JP, mais impossible, avec le 48x12 je n'arrive pas à dépasser les 53km/h .

    Plus de grosses difficultés maintenant, je n'ai pratiquement que du plat en passant par Portets, Jeansotte et St-Selve où je trouverais une petite ascension pour rejoindre La Brède par le château Lassalle. A La Brède je prends la côte du coté de l'école pour rejoindre Léognan, elle est plus courte que par la route principale, mais offre un passage à 11%.

    Le Breyra ne sera pas très facile avec le vent de face qui sévit depuis un moment, mais je monterais tout de même avec le 48x20, histoire de faire travailler les jambes.

    Retour rive droite

    A Léognan troisième arrêt technique et coup de téléphone à Marie Jo pour l'informer de ma position. Je reviens par Cestas en évitant la piste cyclable, ce qui me permet d'allonger le parcours et finir avec 102km au compteur, un petit D+ de 636m, le tout en 3h40.

    Cet après-midi repos, il y a le VTT et la finale des Experts à ne pas rater

     

     

    Retour rive droite

    Vélotrainer

    « Pique-Nique Cyclo-TouristiquePremier test du Garmin Edge 800 »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :