• Première escapade rive droite

    Petite incursion sur la rive droite de la Garonne. Le problème c'est que j'ai peu de solutions pour m'y rendre. Passer par Bordeaux pour emprunter l'un des deux ponts? Franchement l'idée de circuler en ville ne me plait pas. Prendre la voiture pour partir depuis un point sur la rive droite? Je ne suis pas encore assez costaud pour affronter les bosses sur une grande distance. Dernière solution, passer la Garonne à Langoiran, cela me fait 40 km sur un terrain peu accidenté et une petite boucle rive droite avec des pourcentages plus importants. Pour une première dans ce secteur, cela me semble raisonnable. Maintenant voyons ce que cela donne sur le terrain.

    Il est 13h10 lorsque je démarre, nous avons déjeuné de bonne heure pour que je puisse partir suffisamment tôt. Le temps est gris, mais la température agréable, pas de vent défavorable non plus. Cette première partie qui me mène à Langoiran sur la rive droite de la Garonne se passe sans encombre. Pour une fois je descends vers La Brède par cette côte qui m'a souvent fait souffrir, j'en profite pour me laisser glisser sans donner un seul coup de pédale.

    Petit arrêt photo, l'église Saint-Jean-d'Etampes.

     Saint-Jean-d'Etampes

    J'arrive près de Langoiran, un autre arrêt avant de franchir la Garonne.

    Portets

    Me voici à Langoiran, je ne rate pas l'occasion d'immortaliser le clocher de l'église Saint-Léonce pour enrichir le site des 40000 clochers.

    Eglise Saint-Léonce

    Le moment de vérité va bientôt arriver, je vais pouvoir tester mes capacités dans les bosses de l'entre-deux-mers, pas bien longtemps pour cette première, je n'ai prévue qu'une petite boucle d'une vingtaine de kilomètres.

    Je prends la direction de Créon par la D239 et la D20, rien de méchant par ici, la route est belle et roulante. Je bifurque sur la gauche en direction de Haux, j'ai encore un clocher à récolter. Par contre ici la route s'élève rapidement pour atteindre 6%.

    Haux

    Me voici enfin dans ce petit village, arrêt photo, ravitaillement et coup de fil à la maison.

    L'église Saint-Martin de Haux

    "D'origine romane, elle possède une des plus intéressantes façades du canton de Créon de par la richesse ornementale des voussures de son portail. L'édifice a été fortement modifié au cours des siècles et deux massifs contreforts masquent une partie du décors original qui composait la façade."

    Source: entre2mers.com

    Saint-Martin de Haux

    Saint-Martin de Haux

    Cela fait deux heures que je suis parti et j'ai parcourue 46 km soit la moitié de mon parcours. Il est 15h30, il ne faut pas que tarde pour revenir avant la nuit.

    Arrivé sur la D239 j'ai un peu de mal à trouver la route que je dois prendre pour aller à St-Ourens, du coup je commence à descendre vers Langoiran, puis ne voyant rien je fais demi-tour et remonte vers Haux. Au hasard je prends une route à droite, vue la descente, je suis sur la bonne, mon compteur affiche 11%. La route est droite, mais doit voir plus de tracteurs que de voitures, il y en a une devant moi, mais elle descend au ralenti et je suis obligé de garder mes distances et les freins serrés pour ne pas lui rentrer dedans. Vu l'état de la route, ce n'est pas plus mal. J'arrive à un croisement avec la D140, pas d'indication, je prends la route en face, d'après ma carte c'est par là. Punaise! ça grimpe, je mets tout à gauche, un premier virage en épingle à gauche que je passe en danseuse, puis un second à droite, j'ai le temps de jeter un œil au compteur, 11%! Heureusement la bosse n'est pas très longue. Je vais un peu au juger car il n'y a toujours pas d'indication, je vais bien retrouver un axe un peu plus important. En attendant le clou de la journée m'attend, ça grimpe sérieusement de nouveau, 8%, 10%, puis 11% et enfin 13% !! Attention, mon cardio s'affole, je suis à plus de 180 pulsations, je ralenti puis je m'arrête, la santé d'abord. Je me calme et j'en profite pour photographier cet hôtel de charme, fermé en cette saison, les propriétaires sont surement au ski.

    Le Château Grand Branet

    Le Château Grand Branet

    Je repart, j'ai de la chance je récupère vite, de plus j'arrivais dans la partie en faux plat. Le compteur avec cardiofréquencemètre apporte vraiment une sécurité, il permet de ne pas dépasser ses limites.

    Je trouve enfin la route qui va à St-Ourens, je retourne vers Langoiran en empruntant une autre sévère descente, sinueuse avec des pourcentages atteignant les 11%.

    Je reprends le pont métallique à Langoiran.

    pont métallique

    Un souvenir de l'Isle-Saint-Georges

    Eglise Saint-Georges

    Retour sans tracas, malgré un peu de vent de face sur quelques kilomètres.

    J'ai un doute, il me semble que je vais dépassé les 93 km prévus avec tous les petits écart que j'ai fait. Cela se confirme, je suis presque arrivé et j'ai 98,300 km au compteur. C'est parti pour un petit détour dans le quartier afin de passer la barre fatidique des 100 km, c'est bon pour le moral et le brevet .

    J'ai de quoi être satisfait de ma journée, d'une part j'ai franchi la Garonne, d'autre part j'ai passé les 100 km, heureux je suis!!

     

    Les chiffres de la journée: 101,210 km en 4h35 à 22,01 km/h de moyenne

    Dénivelé: + 628m  - 621

    Températures entre 12 et 14°

     

     

    90km

    Première escapade rive droite

    « Encore un peu plus!Marie Jo se remet en selle »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :