• Premier BRM 400 et un nouveau record

    Vélotrainer

    J'entame une nouvelle aventure en participant pour la première fois à un BRM400, je ne pensais pas m'attaquer à une telle distance un jour!! Mais le relief du parcours et le fait d'empocher deux nouveaux BPF m'ont décidé. L’inconvénient c'est qu'il faut se lever de bonne heure, le départ ayant été avancé suite à la remarque que j'avais fait lors du précédent 300. A l'origine celui-ci était prévu à 5h, hors le bac que nous devons prendre pour nous rendre à Royan part du Verdon à 8h55. Le Verdon étant situé à 110km de notre point de départ, ça fait juste, le suivant n'étant qu'à 10h30.

    J'ai reçu un mail dans le courant de la semaine m'annonçant la fourchette de départ entre 4h15 est 6h.

    Premier BRM 400 et nouveau record

    Je me lève donc à 2h20 afin de pouvoir être au Haillan avant 4h, de quoi me laisser le temps de finir de me préparer ainsi que le vélo. Beaucoup de cyclos en ont fait de même, nous nous retrouvons à une vingtaine prêts à partir à 4h25.

    Premier BRM 400 et nouveau record  Premier BRM 400 et nouveau record

    J'ai une petite appréhension de devoir rouler de nuit, mais le fait de ne pas être seul me rassure quelque peu. J'ai aussi affiné le réglage de mon éclairage avant afin qu'il me permette de mieux voir la chaussée. Ça démarre vite!! Je suis dans un groupe composé en majorité de costauds. Au bout d'une quarantaine de kilomètres je sais déjà que je ne resterais pas avec eux, un comportement similaire à celui qui m'a fait quitter mon ancien club finit de me décider à Saint-Julien-Beychevelle.

    Le château Cos d'Estournel après Pauillac

    Premier BRM 400 et nouveau record

    Je roule seul à présent, le jour pointe, mais le soleil reste caché derrière d'épais nuages. St-Estèphe, St-Seurin-de-Cadourne, St-Yzan-de-Médoc, St-Christoly-Médoc, les villages se succèdent, les paysages aussi, vignes, marais, pâturages et forêts, puis arrive Valeyrac, premier point de contrôle. Un seul commerce et ce dernier est fermé!! Le village entier est endormi, pas question de trouver un tampon ici. Je trouve bien une brocante un peu plus loin. Malgré que la lumière soit ouverte, la boutique aussi, personne à l'horizon!! Tant-pis, je reprends la route. A ce moment-là j'aperçois deux cyclos dans mon rétro, eux non plus n'ont pas trouvé pour faire valider leurs cartes. Je prends leurs roues, il reste 30 kilomètres pour rejoindre le Verdon et environ une heure trente pour les parcourir. Je participe bien-sûr aux relais et nous arrivons à 8h35 après une dernière pause technique avant l’embarcadère.

    Premier BRM 400 et nouveau record  Premier BRM 400 et nouveau record

    Premier BRM 400 et nouveau record  Premier BRM 400 et nouveau record

    Sale temps sur Royan!!

    Premier BRM 400 et nouveau record  Premier BRM 400 et nouveau record

    Première traversée pour mon Canyon, même pas eu le mal de mer!!

    Premier BRM 400 et nouveau record

    Au moment où nous débarquons à Royan, le soleil a fait son apparition, la route elle, garde les stigmates des averses récentes. Nous repartons ensemble. A la sortie de Royan le groupe s'arrête à une pharmacie, sachant que je ne resterais pas avec eux, je file. Ils me rattrapent et me dépassent peu avant La Palmyre, point de contrôle numéro deux. Je m'attends à les voir faire la queue devant le zoo, j'apprendrais plus-tard qu'ils ont filé plus loin à une station service. Pour ma part il est impensable de faire tamponner ailleurs qu'au zoo. Il est 10h passé, il est ouvert. La personne à la caisse accède à ma requête avec plaisir. Quelques photos souvenirs de ce magnifique zoo que nous avons eu le plaisir de visiter avec Marie Jo.

    Créé en 1966 par le Rochefortais Claude Caillé, alors âgé de 35 ans, il s'étend sur 18 hectares au cœur de la forêt domaniale de la Coubre, immense pinède constituant le pendant charentais de la forêt des Landes. Le parc, aménagé en jardin paysager, offre au visiteur l'opportunité d'observer plus de 1 600 animaux en tous genres, répartis en 115 espèces, tout au long d'un parcours de plus de 4 kilomètres.

    Tournant le dos aux anciennes pratiques des parcs zoologiques, le parc met l'accent sur une amélioration constante de la qualité de vie des animaux, et joue un rôle important dans la réintroduction dans leur milieu naturel de certaines espèces menacées. Il joue également un rôle pédagogique auprès du visiteur en l'informant sur la biologie et le comportement des espèces, ainsi qu'en le sensibilisant aux menaces nécessitant de mettre en œuvre des mesures de conservation.

    Source: Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article La Palmyre de Wikipédia en français (auteurs)

    Premier BRM 400 et nouveau record  Premier BRM 400 et nouveau record

    A présent direction La Tremblade avec une piste cyclable quasi ininterrompue et la traversée du Viaduc de la Seudre pour rejoindre Marennes et ses célèbres huîtres.

    Premier BRM 400 et nouveau record  Premier BRM 400 et nouveau record

    Décoration du rond point à Marennes.

    Premier BRM 400 et nouveau record

    Je modifie légèrement le parcours pour quitter la D728, faire un crochet par le château de la Gataudière tout proche et par le fait retrouver des routes plus calmes.

    Au Moyen Âge, la région de Saintonge comprise entre les embouchures de la Charente et de la Seudre répondait au joli nom de « Pays des îles ». Elle se composait, en effet, d'un vaste marais d'où émergeaient, à marée haute surtout, les îles d'Hiers, de Brouage, de Moëze et de Soubise et que bordait la presqu'île de Marennes. Aujourd'hui, les alluvions de la Charente et de la Seudre ont cimenté cet ensemble, mais on devine encore l'importance stratégique que pouvaient avoir, sur cette presqu'île de Marennes les points fortifiés de Broue et de la Gataudière, qui commandaient toute la région. Car sur l'emplacement du château de la Gataudière existant aujourd'hui s'érigeait, jadis une maison noble et fortifiée que d'aucuns font remonter au XIIIe siècle et même au XIIe siècle. C'est un bâtiment en longueur, centré sur un pavillon central de 3 travées orné de pilastres, à fronton triangulaire qui surplombe le reste du logis.

    Source: Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Château de La Gataudière de Wikipédia en français (auteurs)

    Premier BRM 400 et nouveau record

    Je rattrape à présent la d3 qui doit me mener à Brouage, lieu que j'ai eu aussi l'occasion de visiter récemment et qui est un des points forts de cette randonnée. C'est en effet un site BPF de la FFCT, j'ai d'ailleurs mis pour l'occasion mon tout nouveau maillot des BPF/BCN. Une chocolatine pour le cyclo à la boulangerie et un coup de tampon sur la carte, la commerçante sourit, elle a apparemment l'habitude.

    Lieu unique de par son environnement naturel et architectural, la place forte de Brouage a aussi un riche passé historique. C'est un ancien port de commerce du sel, puis port de guerre catholique voulu par le cardinal de Richelieu pour concurrencer la place forte huguenote de La Rochelle. Brouage est également considérée comme étant la commune de naissance du géographe Samuel de Champlain qui a participé à la fondation et à la colonisation de la Nouvelle-France, et qui est le fondateur de la ville de Québec au Canada.

    Source: Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Hiers-Brouage de Wikipédia en français (auteurs)

    Premier BRM 400 et nouveau record

    Premier BRM 400 et nouveau record  Premier BRM 400 et nouveau record

    Premier BRM 400 et nouveau record  Premier BRM 400 et nouveau record

    Je reprends la route en direction de Rochefort, toujours au travers du marais de Brouage.

    Premier BRM 400 et nouveau record

    Maintenant voici la partie la plus pénible de ce BRM, j'entends par pénible le fait devoir longer une route à forte circulation pendant plusieurs kilomètres. Dès le départ, pour prendre la piste cyclable il n'y a aucune indication, j'ai l'impression de prendre l'autoroute malgré le fait qu'aucun panneau n'interdise l'accès aux vélos. Ensuite la piste sur le pont n'est pas séparée physiquement des voitures. Pour couronner le tout la suite de la D733 ne possède pas de piste cyclable du tout alors qu'il y a la place d'en créer une en toute simplicité, mais que voulez-vous, nos gouvernants, de quelques bords politiques que ce soit, préfèrent gaspiller des millions en construisant une LGV qui va servir à quelques nantis au lieu de se soucier de la sécurité de tout un chacun. C'était mon coup de gueule du jour!!

    Si j'avais su j'aurais pris le pont transbordeur, c'était plus dans ma conception d'un cyclotourisme favorisant la découverte de notre patrimoine.

    Premier BRM 400 et nouveau record

    Le rond point de la base aéronavale à Rochefort.

    Premier BRM 400 et nouveau record

    Heureusement je quitte avec bonheur cette départementale pour rejoindre le troisième point de contrôle qui se trouve à Fouras, c'est aussi mon second BPF de la journée. Après être passé sous la D137, j’aperçois le point de ravitaillement, je leur fais signe que je file faire la boucle à Fouras et que je reviens.

    Au fort rien pour faire tamponner, c'est dans un restaurant que la serveuse acceptera d'apposer le tampon sur ma carte.

    Cet ancien château fort fut considérablement remanié au cours des siècles. Son donjon fut transformé en sémaphore sous le premier empire. Le fort de Fouras, connu également sous le nom de Sémaphore.

    Établi en bord de mer entre la Grande Plage et la plage Sud, le fort est constitué d'un donjon médiéval entouré par une enceinte en pierre de taille complétée par quatre tours circulaires, l'ensemble étant protégé par de profondes douves sèches. Le donjon quadrangulaire semble avoir été érigé au début du XIVe siècle68, sous le règne du roi Philippe le Bel. Il repose sur une crypte voûtée d'ogives formant quatre travées, et s'établit sur trois niveaux. Il est repris en 1480 par l'architecte De Brosse, qui contribua à le moderniser.

    Source: Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Fouras de Wikipédia en français (auteurs)

    Premier BRM 400 et nouveau record

    Retour vers le point de ravitaillement, il est plus d'une heure, et je commence à avoir faim.

    Une bonne assiette de pâtes au thon, des sandwichs au jambon, au fromage, des pruneaux, du quatre-quart, du coca, du jus de fruit, du café, de quoi se requinquer, je suis à peine au milieu du parcours et il reste encore de la route à faire. Un cyclo arrive à son tour, il a pris le second bac. Il roule seul aussi, mais pour des raisons différentes aux miennes, le groupe avec lequel il était roulé à 25, lui à 30. Lorsque je m'apprête à repartir le groupe du second bac arrive avec Jean-François.

    Premier BRM 400 et nouveau record  Premier BRM 400 et nouveau record

    A présent en route vers Muron, point de contrôle numéro quatre, c'est dans une pharmacie que se fera l'opération. Peu avant d'y arriver, lors d'un de mes innombrables arrêts photos, je suis doublé par le cyclo rencontré au ravitaillement.

    Premier BRM 400 et nouveau record

    Muron

    Premier BRM 400 et nouveau record  Premier BRM 400 et nouveau record

    J'y retrouve avec surprise le cyclo qui vient de faire valider sa carte chez le buraliste du village. Nous repartons ensemble. C'est l'occasion de briser un peu la solitude, nous parlons un peu de tout et je lui raconte ma mésaventure de l'an dernier et ses conséquences. Le vent qui devait nous être favorable au retour et défavorable à l'aller en a décidé autrement, pas étonnant que j'ai roulé aussi bien depuis le départ, maintenant il est de face et ne nous épargne pas. Sur la portion de route avant et après Tonnay-Charente nous sommes obligés de nous mettre en file indienne sur la piste qui longe la départementale. Je prends un relais et je sens que je ne pourrais pas suivre longtemps à ce rythme.

    Premier BRM 400 et nouveau record

    A Pont-l'Abbé-d'Arnoult, j'informe mon coéquipier que je souhaite lever le pied et que j'ai des photos à faire. On se salut, je le remercie pour le bout de route fait ensemble.

    Il s'agit de deux tours cylindriques formant une porte de ville qui comportait une herse en fer fermant la ville. Il existait également des créneaux et des mâchicoulis qui ont été détruits : c'est donc aujourd'hui un bâtiment tronqué.

    Premier BRM 400 et nouveau record

    L'église Saint-Pierre possède un très beau portail roman. Le clocher actuel, qui se dresse au-dessus de la façade, est surmonté d'une flèche gothique. Il a remplacé au début du XVIe siècle l'ancien qui se situait à la croisée du transept. Après les guerres de religion, les abbesses de Saintes se chargent de la restauration du monument : le bras sud du transept devient chapelle gothique communiquant avec le prieuré, une absidiole est greffée sur le bras nord. Le clocher carré porte une flèche octogonale de style gothique flamboyant.

      Premier BRM 400 et nouveau record  Premier BRM 400 et nouveau record

     La campagne Saintongaise

    Premier BRM 400 et nouveau record  Premier BRM 400 et nouveau record

    Je poursuis ma route sur la D117, en passant à Sablonceaux j'aperçois l'abbaye Notre-Dame, un superbe monument donc le clocher émerge d'un bosquet d'arbres. Il semble jaillir de nul part.

    L’abbaye Notre-Dame de Sablonceaux est une abbaye augustinienne fondée en 1136 par le duc d'Aquitaine et comte de Poitou Guillaume X d'Aquitaine. Elle est située à Sablonceaux, une commune située dans le département de la Charente-Maritime. Florissante au Moyen Âge, elle décroît avec le régime de la commende.

    Vendue comme bien national sous la Révolution française, elle est longtemps laissée à l'abandon et partiellement démolie. Au début du XXe siècle, elle est utilisée comme centre de santé, orphelinat puis comme centre agricole. Patiemment restaurée depuis 1962 grâce à l'intervention d'André Malraux, elle est rendue à la vie religieuse en 1986 avec son rachat par le diocèse de La Rochelle et Saintes et l'installation en son sein de la communauté du Chemin Neuf, communauté de spiritualité ignatienne issue du renouveau charismatique.

    Source: Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Abbaye Notre-Dame de Sablonceaux de Wikipédia en français (auteurs)

    Premier BRM 400 et nouveau record

    Entre Saujon et Didonne, je subis les assauts d’Éole. De chaque coté de la route des champs à perte de vue, rien pour arrêter ce maudit vent, cela va durer pendant cinq kilomètres. La suite sera moins éprouvante pour rejoindre Talmont-sur-Gironde, des toutes petites routes abritées du vent.

    Premier BRM 400 et nouveau record

    C'est le cinquième contrôle, un BPF aussi, mais celui-ci je l'ai déjà, comme le suivant d'ailleurs. Je marque une pause, fait tamponner ma carte, et pour me récompenser m'offre une crêpe nappée de caramel. Des tables de pique-nique vont me permettre de m'installer confortablement pour déguster ma salade de pâtes aux sardines et ma crêpe. Un énième coup de fil à Marie Jo, je remplis mes bidons et repars pour les 110/120km qu'ils me reste à couvrir. Le vent a tourné, il est maintenant NO!! Heureusement car j'attaque la partie la plus vallonnée du BRM, une succession de belles bosses sur trente kilomètres avec pour finir la montée à Saint-Thomas-de-Conac, 2km à 4% de moyenne avec des passages à 9%.

    Peu avant Saint-Thomas-de-Conac.

    Premier BRM 400 et nouveau record

    Je retrouve le plat ensuite, et ce jusqu'à Blaye. Avant dernier point de contrôle que je valide dans une boutique de fleurs, elle est fermée, mais les vendeuses qui doivent préparer les commandes pour la fête des mères acceptent de tamponner ma carte. Un dernier coup de fil à la maison, j'enfile ma chasuble, allume mes éclairages et me voila parti pour les 55km restant.

    La route est à nouveau vallonnée, mais raisonnablement, par contre une douleur que j'ai ressenti plus tôt dans la journée se manifeste de façon plus forte. Elle va m’handicaper de façon significative jusqu'à l'arrivée. Côté roulage de nuit je m'y fais, mon éclairage VIOO 900 B'TWIN à puissance mini est largement suffisant pour m'ouvrir la route. Arrivé à Lormont je rencontre un vélo couché, c'est un belge qui finit aussi le brevet, il a un problème, la piste pour descendre le pont d'Aquitaine est fermée et il ne sait pas comment rejoindre le pont Chaban Delmas. Si prés de l'arrivée et obligé de faire un détour, mon genou fait la gueule!! Nous rejoignons enfin la piste, plus qu'une dizaine de bornes et s'en sera fini. Oufffff!!

    Il est 0h50, cette douleur au genou m'aura fait perdre beaucoup de temps, car je suis le plus souvent en  roue libre qu'à pédaler.

    Mon compteur totalise 425km (nouveau record de distance) en 17h10, pas mal tout de même, sachant que j'ai effectué les trois quart du parcours seul. Je ne sais pas si je retenterais dans le futur l'expérience, mais je sais que je garderais de celle-ci un très bon souvenir et la satisfaction d'avoir réalisé un bel exploit. J'ai pu aussi découvrir de nouvelles routes sympas, traverser des paysages variés, admirer de beaux monuments et voir et entendre une multitude d'oiseaux.

    « Ascension chez les CoutrillonsBPF/BCN Josselin (35) »

    Tags Tags : , ,