• Mon principal cadeau de Noël

    Voici mon principal cadeau de Noël, l'histoire des pionniers du cyclotourisme, une véritable invitation au voyage.

    Instituteur en retraite, vélociste et historien patenté de la petite reine, Raymond Henry est l'auteur de ce premier tome de l'Histoire du cyclotourisme pour la période de 1865 à 1939.

    Mon principal adeau de Noël

    Le second vient de paraître et est consacré à la période allant de 1939 à 1955, toujours du même auteur, ce sera mon cadeau pour Noël prochain.

     

    Le cyclotourisme, c'est d'abord et avant tout le tourisme à bicyclette. On ne peut séparer les deux volets de cette activité qui relève avant tout des loisirs et est très éloignée, à son origine, de toute pratique compétitive fût-ce avec soi-même.

    Celui qui pratique cette activité est un cyclotouriste.

    Le cyclotourisme consiste à découvrir des sites, des paysages, des lieux ou aller à la rencontre des populations en utilisant le vélo comme moyen de locomotion. Pourtant, nombre de cyclistes croient faire du cyclotourisme simplement parce qu'ils ne participent pas à une compétition de cyclisme. La recherche d'une performance, quel qu'en soit son niveau, est une pratique simplement sportive, dans laquelle toute notion de tourisme a disparu.

     

     

    « Un dernier tour avec le groupe 1Bis pour cette année.Déblocage des compteurs »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 26 Décembre 2013 à 09:40

    C'est vrai que la frontière entre le cyclisme et le cyclotourisme est assez floue et mouvante. La façon dont je le pratique n'est plus vraiment du cyclotourisme, puisque la recherche d'une certaine performance fait souvent partie de mes objectifs. Tant pis. Je continuerai quand même, puisque c'est avant tout un plaisir. Je me ferais simplement une raison. Bonne lecture  

    2
    Jeudi 26 Décembre 2013 à 19:11

    Je pense que faire du cyclotourisme est aussi une performance, les kilomètres et les bosses il faut les avalées. On est pas obligé de vouloir à tout pris battre des records, mais quelques fois vouloir se faire plaisir en réalisant une bonne moyenne ou bien une belle pointe de vitesse, et prendre tout de même le temps de s'arrêter pour immortaliser ou simplement contempler un beau paysage. L'essentiel étant de se faire plaisir. C'est pour cela que j'apprécie mes sorties avec le groupe 1/1bis où je  peu me lâcher, avec les autres pour des sorties plus peinardes, avec Marie Jo ou seul pour partir à la découverte. Notre discipline permet de nous amuser de multiples façon, alors pourquoi s'en priver  .

    JP, je ne suis pas si jeune que ça, j'ai aussi connu les Beatles, mais je n'ai jamais été fan, je suis plus Pink Floyd et surtout chansons françaises avec mes maitres Brassens, Ferré Ferrat, Brel, Barbara et d'autres.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :