• Il faut être opportuniste en cette saison!!

    Un coup d’œil à la météo hier soir m'apporte une lueur d'espoir pour ce week-end qui s'annonce bien maussade. Je vais peut-être pouvoir faire une sortie vélo ce samedi, je change donc de programme et troque mes affaires de running pour une tenue cyclo. Bien m'en a pris, car en me levant ce matin, c'est un ciel étoilé qui s’apprête à accueillir l'astre solaire .

    Levé du jour du coté de Villenave-d'Ornon

    Il faut être opportuniste

    7h40, j'enfourche mon DK que j'ai équipé de ses éclairages avant et arrière le soleil n'étant pas encore au-dessus de l'horizon.  Vu que la température annoncée ne devrait pas dépasser les 8°, j'ai opté pour le collant long, le sous-maillot thermique et ma veste d'hiver b'twin, bonnet, gants et couvres-chaussures viennent parfaire ma tenue.

    Au bout du douzaine de kilomètres je passe ma première bosse, celle du château de Carbonnieux à Léognan. Une petite mise en jambes, 700m, une centaine de mètres à 6%, ensuite ce n'est qu'un faux plat.

    Il faut être opportuniste

    A l'Isle-Saint-Georges je m'arrête pour ma première pause technique, j'aurais l'occasion de voir quatre hérons cendrés, mais sans pouvoir les photographier, je me suis donc rabattu sur les moutons.

    Il faut être opportuniste 

     Beautiran, Portets et avant de franchir la Garonne seconde pause technique, le froid et l'humidité ne me réussissent pas .

    Il faut être opportuniste

    De Langoiran je pars vers Capian, c'est la première fois que je prends la D140 dans ce sens. Une route tranquille, sans circulation et plutôt douce niveau montée, c'est une succession de faux-plat sans difficultés. Après une pause photo biquettes, je poursuis vers Gourd.

    Il faut être opportuniste

    Là, la montée est un peu plus raide, mais courte, une première portion de 600m à 5%, 1.4km sans difficulté puis 850m à 6%.

    De beaux paysages après le premier coup de cul.

    Il faut être opportuniste

    Il faut être opportuniste

    Il faut être opportuniste

    A nouveau du plat et des vignes.

    Il faut être opportuniste

    Saint-Léon

    Il faut être opportuniste

    Eglise Saint-Léon du XVIe et XVIIIe s. Huit contreforts à base moulurée, dont quatre aux angles, divisent l'édifice surmonté d'un clocher pignon percé d'arcades, en trois travées.

    Il faut être opportuniste

    Il faut être opportuniste

    Et toujours des vignes

    Il faut être opportuniste

    En passant par la Lorraine .........

    Padon, je m'égare , en passant à la Sauve et son Abbaye, j’envoie un message à MJ pour lui signaler ma position.

    Il faut être opportuniste

    Ce sera ici que je verrais le plus de voitures lors de cette sortie, les routes que j'ai et que je vais emprunté sont particulièrement agréables par leur quasi absence de circulation.

    Cursan, j'y suis passé la semaine dernière mais sans m'avancer jusqu'à l'église Saint-Michel, une faute à corriger impérativement aujourd'hui.

    La montée vers le le centre du village est bien pentue, 7%, mais arrivé à sa hauteur je m’aperçoit qu'elle continue, je ne saurais résister à la découverte d'une nouvelle bosse. Je continus!! J'ai bien fait, la seconde partie, après le bourg voit le pourcentage de sa pente s’envoler pour atteindre sur sa plus grande partie 9% et un maximum de 12% sur une courte portion. Content de ma découverte, je fais demi-tour et redescends.

    De style roman, cette église du 19ème siècle est en forme de croix latine. Entre deux contreforts obliques, sa façade à trois étages est éclairée par des baies. Seuls vestiges romans de cette église: les traces d'une litre et de peintures du 15ème siècle.

    Il faut être opportuniste

    Il faut être opportuniste

    J'ai un doute sur ce bâtiment, il ressemble beaucoup à celui de La sauve et qui était une prison communale.

    Il faut être opportuniste

    A présent direction Camarsac, avec toujours beaucoup de bosses, courtes, mais qui cassent bien les pattes.

    Eglise Paroissiale Saint Saturnin des 12e ; 16e ; 18e siècle à Camarsac

    Elle possède une abside et un chœur roman du 12e siècle, exhaussés et fortifiés vraisemblablement au 16e siècle, les percements de la nef semblent également dater du 16e siècle.

    Il faut être opportuniste

    Il faut être opportuniste

     De Camarsac je file vers Sallebœuf, j'y arrive après avoir monté la plus longue bosse de la journée, 1,7km, mais pas la plus dure, la moyenne devant se situer aux alentours de 3%.

    Viennent Pompignac, Tresses avec une autre bosse de 1.3km et un passage à 11%, Bouillac et la descente vers Bordeaux. Retour à la maison vers 12h15, après 102 km à allure modérée. une bonne bavette sauce poivre vert et des frites m'attendent pour me remettre sur pieds, merci m'amour , je vais pouvoir aller courir demain matin pour perdre les calories engrangées .

     

    Distance: 102,24 km
    Temps: 4:10:07
    Vitesse moy.: 24,5 km/h
    Gain d'altitude: 714 m
    Température moy.: 9,4 °C

     

    Vélotrainer

     

    « Pour conclure un week-end bien rempliDécrassage autour des deux ponts »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Novembre 2013 à 15:05

    Je croises les doigts pour votre sortie de mercredi, d'après les prévisions de météo France cela s'annonce pas mal, par contre les températures baissent . Les paysages sont beaus en effet, et encore plus quand la lumière est au rendez-vous .

    2
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 11:31

    Tu as bien fait d'en profiter. Les occasions vont aller en se raréfiant. Mais c'est comme ça tous les hivers. Une bien belle ballade (comme toujours) avec un lot de bosses non négligeable. Continue comme ça, cela nous donne un peu de lecture et nous permet surtiut de découvrir des routes où ne poserons peut-être jamais nos roues   

    3
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 21:06

    Bonsoir Bernard

    Il ne faut jamais dire "fontaine je ne boirait pas de ton eau", on ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve, . Pour ma part j'espère bien venir un jour en Seine et Marne et faire une virée avec toi et JP.

    4
    Vendredi 15 Novembre 2013 à 09:29

    On t'attend, tu le sais bien.  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :