• En Bordelais - Entre-deux-Mers

    Pas de grasse matinée ce week-end, je me lève à nouveau à 6h pour avoir le temps de me préparer et filer au Lac pour rejoindre mes amis randonneurs à 8h30. De toute façon, en général, mes grasses matinées dépassent rarement 7h30. Il fait plus frais que la vielle, mais c'est le prix à payer pour avoir droit à un beau soleil durant toute la journée.

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

    Après quelques précisions sur l'histoire du port de Bordeaux données par Jean, le trésorier de l'ASCPA, nous nous mettons en route pour la première portion de notre parcours du jour, celle-ci sera principalement urbaine.

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

    Notre premier arrêt sera à la base sous-marine, à Bacalan. Ce seront les italiens qui installeront dès 1940 une base sous-marine. Planifiée depuis cette date par les allemands, la construction commence en septembre 1941 sur le bassin no 2 de Bacalan, elle durera 22 mois. Constitué d'un bloc de béton armé de 245 mètres de long sur 162 mètres de large et 20 mètres de haut, ce bâtiment abritait onze alvéoles de 100 à 115 mètres de long, sept d'entre elles pouvant accueillir un sous-marin et quatre pouvant en accueillir deux. Il est aujourd’hui un espace culturel très visité.

    En Bordelais - Entre-deux-Mers En Bordelais - Entre-deux-MersEn Bordelais - Entre-deux-Mers

    Bacchus, figure de proue du « Ville de Bordeaux », le plus vieux bateau-promenade du port de la Lune, aujourd'hui à la retraite.

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

    Nous nous retrouvons maintenant sur les quais, dans la jungle des joggers et promeneurs du dimanche matin. Le marché du dimanche matin sera l'occasion de nous approvisionner en pain en vue du pique-nique. 

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

    Une course à pieds à lieu, "La Bordelaise" la course de toutes les femmes  wink2

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

    Nous voici devant un bien bel immeuble, dans le plus pur style des façades du XVIIIe qui bordent le port de la lune. Celle-ci n'est pas s'en rappeler celles que l'on trouve un peu plus loin en direction du Pont de Pierre, place de la Bourse. Mais malgré les apparences, cette magnifique Bourse Maritime est faite de béton! Recouverte toutefois de notre belle pierre de Frontenac et fut bâtie dans les années 1921 à 1925 par la famille Gabriel, architectes de père en fils.  

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

     Nous quittons pour un moment les quais, mais sans pénétrer en profondeur dans la ville. Notre premier arrêt sera au Monuments aux Girondins. Il a été élevé place des Quinconces, entre 1894 et 1902 à la mémoire des députés Girondins victimes de la Terreur. 
    En Bordelais - Entre-deux-Mers En Bordelais - Entre-deux-Mers
    Il se compose d'un large socle encadré de deux bassins, ornés de chevaux et de groupes en bronze, et surmonté d'une colonne de 43 mètres de haut où culmine (à 54 mètres de hauteur) la statue en bronze de la Liberté brisant ses chaînes.
    En Bordelais - Entre-deux-Mers

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

     Nous poursuivons vers le Grand-Hôtel de Bordeaux, sa façade de style néoclassique est en harmonie avec 

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

    celle du Grand Théâtre, toutes deux étant créées par l’architecte Victor Louis en 1776

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

    Après cette courte escapade, nous retournons au bord de la Garonne, la Place de la Bourse sera un lieu parfait pour y faire notre photo de groupe. La place de la Bourse, première brèche dans les remparts du Moyen Âge  est destinée à servir de somptueux écrin à la statue équestre de Louis XV. Inaugurée en 1749, elle est le symbole de la prospérité de la ville. Détruite à la révolution, elle est remplacée en 1869 par l'actuelle « fontaine des Trois Grâces » représentant Aglaé, Euphrosyne et Thalie, les filles de Zeus. Successivement appelée place Royale, place de la Liberté pendant la Révolution, place impériale sous Napoléon Ier, puis à nouveau place Royale à la Restauration. En 1848, à la chute de Louis-Philippe Ier, elle devient place de la Bourse.

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

    Un dernier arrêt devant la Porte Caillaux, c'était la principale entrée dans la ville. La porte actuelle, construite en 1495 pour commémorer la victoire remportée cette même année par Charles VIII à la Bataille de Fornoue contre les italiens, a remplacé une porte plus ancienne. Nous quittons à présent Bordeaux par le Pont de Pierre construit sur ordre de Napoléon Ier entre 1810 et 1822.

    En Bordelais - Entre-deux-Mers               En Bordelais - Entre-deux-Mers

    La balade urbaine finie, nous allons rejoindre Latresne par la piste cyclable qui longe la Garonne sur la rive droite et donne accès à la piste Roger Lapébie.

    En Bordelais - Entre-deux-Mers  En Bordelais - Entre-deux-Mers

    A Latresne nous prenons la direction de Cénac avec notre première bosse, puis Meynac où nous rejoignons l'église Saint-Pantaléon.

     L’église date de la fin du XIe siècle. Elle est édifiée à l’emplacement d’un oratoire roman bâti par le seigneur du lieu, Arnaud Raymond de Bordes, et est placée sous le vocable de Saint-Pantaléon, médecin et martyr sous le règne de Dioclétien.  
    En Bordelais - Entre-deux-Mers En Bordelais - Entre-deux-Mers En Bordelais - Entre-deux-Mers
    L'intérieur est très sobre. Le décor principal en est les fresques, dont quelques restes sont toujours visibles Purgatoire : À gauche, se trouve un groupe de six hommes et, à droite, un groupe de femmes. Tous sont nus, les mains jointes et à mi-corps dans les flammes.
    En Bordelais - Entre-deux-Mers En Bordelais - Entre-deux-Mers En Bordelais - Entre-deux-Mers

     

    Elle se découvre dans un magnifique cadre champêtre et vallonné qui offre un vrai havre de paix loin de l'agitation citadine...

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

    c'est tout naturellement ici que Dany et Claude nous proposent de pique-niquer, on ne pouvait rêver mieux yes.

    Une pause réparatrice appréciée de tout le monde!!

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

    En route vers Saint-Caprais-de-Bordeaux, je découvre au loin le château de Sogeant.

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

     Nous sillonnons sur des routes sympas, certaines m'étant encore inconnues. Par contre les châteaux que nous croisons sur notre chemin ne le sont pas, j'ai eu l'occasion de les voir lors d'une sortie en solo l'an dernier, comme le châteaux Sentout ou celui de Lacaussade ci-dessous. Son logis est flanqué de tours rondes et carrées.

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

    Juste un peu plus loin c'est celui de Lagarosse qui nous voit nous arrêter pour l'immortaliser,

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

    ainsi que le panorama sur la commune de Tabanac.

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

     Nous poursuivons maintenant notre route vers Sadirac, puis Lignan-de-Bordeaux. Je reste un peu en arrière avec un cyclo dont j'ai oublié le prénom, il a de la peine dans les bosses. Je sais que ce n'est pas agréable de se retrouver seul dans la galère.

    A Lignan les premiers nous attendent pour visiter l'église très richement décorée.

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

    Journées du patrimoine obligent, des bénévoles sont sur place pour nous faire découvrir les richesses de cette église. 
    En Bordelais - Entre-deux-Mers En Bordelais - Entre-deux-Mers En Bordelais - Entre-deux-Mers
     

    De très nombreux chapiteaux et médaillons.

    En Bordelais - Entre-deux-Mers En Bordelais - Entre-deux-Mers En Bordelais - Entre-deux-Mers
    La nef vue de l'autel Un tabernacle, en bois doré, datant du XVIIe siècle Statue de la Vierge à l'Enfant, en bois doré, datant du XVIIIe siècle.
    En Bordelais - Entre-deux-Mers En Bordelais - Entre-deux-Mers En Bordelais - Entre-deux-Mers

     Près de cette église des tombes monolithes datant du XIe ont reçu les dépouilles des membres d'une famille seigneuriale frappés par une épidémie de peste.

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

    Avant de revenir à Bordeaux nous faisons une dernière pause à Bouliac pour le panorama sur Bordeaux et aussi pour visiter l'église Saint-Siméon dont le clocher fut fortifié par Pey Berland.

    En Bordelais - Entre-deux-Mers              En Bordelais - Entre-deux-Mers

    Les fresques sur les murs nord et sud de la nef sont l’œuvre des peintres Boudon et Vernay, elles datent de 1896.

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

    Nous traversons la Garonne par le pont Chaban-Delmas, la fin de ce week-end est proche. Bientôt nous serons de retour au camping du Lac et il sera temps de nous quitter. Je suis comblé par ce week-end cyclotouristique, j'y ai rencontré des gens sympathiques et j'ai pu découvrir une façon encore plus agréable de pratiquer le vélo en groupe, je sais, je l'ai déjà dit dans mon article précédent, mais ce n'est que la vérité. J'envisage fortement de rejoindre l'ASCPA pour la saison prochaine, et peut-être d'entrainer Marie-Jo avec moi dans cette nouvelle aventure. Merci encore Dany, Claude, Raymond, Serge, Alain, et tous les autres.

    A bientôt sur la route wink2

    En Bordelais - Entre-deux-Mers

    « En Bordelais - Le Haut-MédocJournée de clôture départementale du CODEP 33 »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :