• Dernier BRM de l'année

    Dernier grand rendez-vous avant les vacances, c'est en ce samedi 25 mai qu'a lieu le dernier grand brevet prévu à mon calendrier, le BRM 300 organisé par les Randonneurs Autonomes Aquitains. Pour faire une telle distance cela impose quelques sacrifices comme celui de se lever à 4h15 pour se rendre au Haillan où a lieu le départ. Marie Jo a décidé de se lever en même temps afin de s'occuper de mes sandwichs, me laissant  déjeuner et me préparer  tranquillement. Il est 5h15 lorsque je pars de chez nous, il me faut une vingtaine de minutes pour me rendre à la salle de la Sablière, ce qui me laissera assez de temps pour équiper mon vélo avant l'heure du départ.

    Mon dernier BRM de l'année

     

    Je salue les cyclos présents, certains me sont déjà connus, après trois brevets je commence à élargir le cercle de mes connaissances. Maurice le président des R.A.A me remet mes cartes du brevet fédéral de 150 et du BRM 200 accompagné de sa médaille. Elles iront rejoindre celles du 300 de l'an dernier. Un dernier petit café et nous sommes prêt à partir, il est 6h15. Nous empruntons la piste cyclable afin de rejoindre le pont d'Aquitaine pour franchir la Garonne, mais à peine 6km après le départ deux crevaisons nous stoppent. La piste est mouillée avec la pluie tombée dans la nuit cela semble être les prémices d'une journée de galère. Nous repartons, mais pour peu de temps, 1km plus loin Jean-François crève pour la seconde fois, toujours à l'avant il n'a plus qu'une chambre à air. Nouvelle réparation et l'on repart, la pluie qui avait commencé à tomber s'est arrêtée. J-F a des doutes sur sa roue avant, peut-être est-elle sous gonflée? 2km plus loin rebelote, heureusement la première chambre à air avait été réparé, mais il faut absolument trouver la cause du problème, après localisation du point de crevaison, un silex qui était passé inaperçu les deux premières fois est retiré du pneu, s'en est fini, plus de crevaison à venir.

    Dernier BRM de l'année

    Mais un autre problème se pose à nous lorsque nous voulons monter le pont d'Aquitaine, la piste cyclable est fermée nous obligeant à prendre celle opposée, en espérant qu'aucun cycliste ne l'empruntera pour descendre le pont. Nous voici enfin rive droite, nous sommes une douzaine, mais notre groupe va se scinder en deux et nous allons nous retrouver à six pour accomplir la quasi totalité du brevet. Nous circulons maintenant sur des petites routes de l'Entre-deux-Mers, dans un secteur que je n'ai pas eu l'occasion de parcourir depuis des dizaines d'années, Pompignac, Salleboeuf, et rejoindre la D936 à Camarsac jusqu'à Branne, c'est vallonné, mais sans grosses difficultés hormis la montée de Camarsac et celle de Tizac-de-Curton.

    A Branne retour sur le plat, nous allons longer pendant la Dordogne pendant un bon bout de temps.

    Dernier BRM de l'année

    La Dordogne à Mouliets-et-Villemartin

    Dernier BRM de l'année

    Avant d'arriver à Pessac (pas chez moi) sur Dordogne , une belle bosse de 1,6km nous fait passer de 11m à 93m et redescendre d'autant, une dent de scie sur une longue portion de plat.

    La descente.

    Dernier BRM de l'année

    Dernier BRM de l'année

    A nouveau du plat.

    Dernier BRM de l'année

    Nouvelle péripétie, un panneau nous indique "route barrée" et une déviation pour rallier Eynesse, sûrement des travaux, comme c'est samedi il n'y aura personne, on file sur la route prévue. Un peu plus loin c'est une caisse au milieu de la route, puis une barrière, bizarre, elle semble coupée définitivement. Nous croisons un véhicule qui rebrousse chemin en marche arrière . Pas étonnant, ce qui nous attend tien des "Routes de l'impossible" (FR5), un glissement de terrain barre la route, il va falloir se transformer en cyclocross-man pour continuer notre chemin.

    Dernier BRM de l'année

    Dernier BRM de l'année

    Dernier BRM de l'année

    Si ce n'est pas de l'aventure ça!!! Je vous présente Bernard du club de Floirac, sachez que ce monsieur à en prévision deux sommets de plus de 6000 dans le Népal, ça force le respect .

    Nous quittons les rives de la Dordogne à Pineuilh, quelques kilomètres sur la D936 plus fréquentée

    Dernier BRM de l'année

    et direction Monbazillac, non pas pour un verre de blanc, mais pour un premier ravitaillement bien mérité.

    Dernier BRM de l'année

    Nous avons commencé à nous élever depuis un petit moment, mais la bosse qui nous mène à l'entrée du château est assez sévère avec un passage à 10%.

    Dernier BRM de l'année

    Le château de Monbazillac

    Dernier BRM de l'année

    Comme d'habitude tout est prévu, sandwichs, boissons, fruits, gâteaux, café. Mais comme je suis toujours prudent, j'ai mon ravitaillement personnel, ce qui ne m’empêchera pas de goûter à celui proposé.

    Dernier BRM de l'année

    Ça souffle dur la haut.

    Dernier BRM de l'année

    Le groupe qui était devant nous est déjà sur place, nous repartirons ensemble et aurons l'occasion de nous retrouver dans des situations cocasses . En attendant nous devons nous arrêter au village pour faire tamponner nos cartes de contrôle ainsi que nos cartes de BPF et BCN pour les accrocs à cette discipline cyclotouristique.

     Au XIIème siècle, sur le mont Bazaillac ou Bazillac, fut construit une chapelle dédiée à Saint Martin.
    C'est aux moines de celle-ci que l'on doit les premières plantations de vigne.

    Dernier BRM de l'année

    Notre groupe se reforme, prochaine étape Monpazier pour un nouveau point de contrôle et un tampon pour nos cartes de BPF.

    Dernier BRM de l'année

    Passage par Issigeac

    Dès le XIVe siècle, les évêques de Sarlat viennent s'installer à Issigeac et en font leur résidence ordinaire. L'un des successeurs, François III de Salignac de La Mothe-Fénelon fait construire le château en 1660 sur des fortifications médiévales. Ce bâtiment, inscrit aux monuments historiques, révèle les caractéristiques de l'architecture classique française : sobriété, symétrie, ordre, clarté. Son allure est cependant adoucie par les deux petites tourelles rondes accrochées à chaque angle des ailes latérales. Aujourd'hui, le château abrite le syndicat d'initiative dans ses caves voûtées.

    Dernier BRM de l'année

    Alain, Bernard, Jean-François,

    Dernier BRM de l'année

    Jean-Marie et Maurice, voilà mes compagnons de route depuis le départ du brevet.

    Dernier BRM de l'année

    Nous voici à mi-parcours, à Monpazier, second point de contrôle et second et dernier BPF du jour.

    De la bastide, subsistent le plan d'ensemble et trois des six portes fortifiées, c'est par celle de Saint-Jacques que nous y pénétrons.

    Dernier BRM de l'année

    Monpazier est au départ une bastide anglaise fondée en 1284 par le roi d'Angleterre Édouard Ier pour fixer des populations sur ses terres d'Aquitaine, face à la France. Ses habitants bénéficient de nombreux avantages comme l'exemption d'impôt et l'abolition du droit seigneurial.

    Dernier BRM de l'année

     La bastide a été édifiée selon un plan rectangulaire ou hippodamien, autour d'une place centrale, la place des cornières, entourée de maisons construites entre le XIIIe et le XVIIe siècle. Elle est parvenue, au fil des siècles, à conserver son caractère d'origine malgré les vicissitudes du temps et à échapper aux destructions que les guerres de religions ont provoquées dans la région. 

    Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Monpazier de Wikipédia en français (auteurs)

    Dernier BRM de l'année

    Dernier BRM de l'année

    Église Saint-Dominique construite du XIIIe au XVIe siècle.

    Dernier BRM de l'année

    Dernier BRM de l'année

    Nous ne trouvons qu'un commerce ouvert pour faire tamponner nos cartes, la dame qui le tient se prête avec bonne grâce à cette exercice, elle doit avoir l'habitude. Mais qu'elle surprise, voila que le groupe de Michel qui était devant nous arrive, à en croire leurs dires ils auraient eu un bonus de 10% de parcours en plus. , ils se sont trompés, c'est tout .

    Dernier BRM de l'année

    No comment!!

    Dernier BRM de l'année

    Nous sommes donc repartis tous ensemble. Après un arrêt technique, nous abordons une longue descente, suivie d'une montée encore plus longue, 5,6km si j'en crois le profil du parcours.

    Dernier BRM de l'année

    Dernier BRM de l'année

    Église Saint-Avit.

    À l'origine, c'est une église du XIIe siècle qui a été modifiée. Son plan en croix latine est le résultat d'une reconstruction tardive. Son clocher-mur et son portail ont été inscrits au titre des monuments historiques en 1970. Une source historique du XIe siècle la déclare « dépendant de l'abbaye de Cadouin »

    Dernier BRM de l'année

    Jean-Marie qui connaît un passage à vide me signale que ma sacoche de tige de selle est ouverte, j'essaie tant bien que mal de la refermer sans m'arrêter, mais étant à l'arrière du groupetto je perds le contact, du coup je reste avec JM car le rythme est élevé avec la présence du groupe rapide. De plus le vent qui est de face depuis notre départ de Monpazier ne me facilite pas la tâche. Je pense être arrivé au sommet de la bosse, je décide de stopper pour fermer correctement ma sacoche et attendre JM, mais en définitive nous n'y sommes pas encore, ce n'est qu'une courte portion de plat avant de ré-attaquer la fin de la montée.

    Nous basculons enfin et rejoignons Alain, JF et Maurice à Cadouin. Bernard nous attend un peu plus loin. Nous suivons le cour du Bélingou, dans une jolie vallée verdoyante et sur une route très calme, comme toutes celles que nous avons emprunté depuis Pineuilh.

    Dernier BRM de l'année

    L'église de Calès

    Dernier BRM de l'année

     Nous longeons à nouveau la Dordogne, mais cette fois elle se trouve à notre droite. D'abord c'est à son niveau que nous roulons, puis, à la hauteur de Lalinde la route s'élève rapidement pour dominer le fleuve. Encore une belle bosse qui donne à Bernard l'occasion d'exprimer sa force, il est impressionnant!!

    Dernier BRM de l'année

    Du vert, que du vert.

    Dernier BRM de l'année

    Après Port-de-Couze nous avons encore la surprise de voir déboucher d'une route à gauche le groupe de Michel. Ce seraient-ils encore trompé? JF profite d'une descente pour les rejoindre et s'informer. C'est bien cela, nouvelle erreur à leur actif.

    Dernier BRM de l'année

    La suite du parcours est moins intéressante, nous allons prendre la D21 à Mouleydier, route avec beaucoup de circulation, la traversée de Bergerac, puis la D32 et ses grandes lignes droites vent de vent de face, en plus j'ai un coup de moins bien. Bref une trentaine de kilomètres assez durs, mais c'est aussi cela le vélo. Pour récompense il y a à Le Fleix le second ravitaillement. Il sera le bienvenu, j'ai besoin de prendre des forces car nous allons retourner sur un terrain vallonné, et j'avoue que ma baisse de performance m'inquiète pour la suite.

    Le groupe rapide est déjà là. J’ingurgite mes deux derniers sandwichs, quelques fruits, mon gâteau énergétique fabrication maison, une compote et deux verres de coca. Ouf, ça devrait le faire. Le groupe rapide repart, je leur dis à bientôt ce qui fait rire Jean-François.

    Dernier BRM de l'année

    Nous repartons à notre tour. Maintenant je vais savoir si cette pause m'a été bénéfique, en effet une bosse de 4km nous attend dès la sortie de Le Fleix, même si le pourcentage ne dépasse pas les 5%, ce sera un test décisif. Bingo, je passe la bosse plus que bien, en tête avec Maurice.

    Dernier BRM de l'année

    Une quinzaine de kilomètres plus loin nous arrivons à Villefranche-de-Lonchat, ancienne bastide anglaise où nous devons faire tamponner notre carte pour le troisième point de contrôle de ce brevet. Le groupe rapide quitte le bar où ils ont fait valider leurs cartes. Nous y entrons à notre tour et en profitons pour prendre un Perrier. Des clients nous demandent le but de notre sortie, ils sont surpris en apprenant que nous faisons 300km dans la journée. Nous repartirons forts de leurs encouragements et de leur admiration.

    Église Notre-Dame de l'Assomption

    Dernier BRM de l'année

    Peu après notre départ j'aperçois un groupe de cyclo dans mon rétro. Pas d'erreur, c'est notre groupe rapide qui arrive derrière nous, cette fois-ci ils ont été retardé par une dégustation dans un château, c'est sûrement pour cela qu'ils montent la bosse où nous sommes aussi vite, le vin a parfois des facultés insoupçonnées . Tous n'ont sûrement pas eu droit au même traitement de faveur, car ils ne sont plus que quatre.

    Le château féodal de Monbadon, construit au XIVème siècle, est un des derniers témoignages d’architecture militaire médiévale subsistant en Gironde. C’est en effet au début de la Guerre de Cent Ans, le 24 avril 1330, qu’Edouard III, roi d’Angleterre, donna «licence» à Indie de Monbadon de fortifier ce poste avancé de Guyenne afin de surveiller les vallées de l’Isle et de la Dordogne.

    Dernier BRM de l'année

    Un peu avant Lussac Alain est victime d'un incident mécanique, roue libre grippée, malgré ses efforts et ceux de Maurice il décide d'arrêter, impossible de rouler correctement sans pouvoir se mettre en roue libre alors qu'il nous reste 60km à parcourir. Maurice contact Jean-Louis pour que ce dernier le récupère. Nous le quittons à regret, mais c'était la solution la plus sure. Sur ces entre-faits le reste du groupe rapide nous rejoint, nous finirons ce brevet à neuf.

    Dernier BRM de l'année

    Après avoir traversé Libourne nous roulons sur la D2089, mais pour peu de temps, nous la délaissons à la sortie de Arveyre pour nous diriger ver Saint-Germain-du-Puch.

    Dernier BRM de l'année

    Nous prenons la D241 et ne tardons pas à retrouver le parcours emprunté le matin, encore un peu de dénivelé à engranger, avec une jolie bosse de 2km avant Salleboeuf et une autre à Pompignac.

    Dernier BRM de l'année

    Voici le pont d'Aquitaine, plus qu'un douzaine de kilomètres à faire et cette aventure prendra fin, de jour pour cette fois, je n'oublierais jamais la fin du BRM de l'an dernier, de nuit et sous l'orage, un souvenir mémorable!!

    Dernier BRM de l'année

    Arrivé sur le parking de La Sablière je réintègre mon vélo dans la voiture, range rapidement mes affaires, grignote un bout pour finir les restes du ravitaillement avec mes compagnons de route, il est temps de prendre congé. Nous nous reverrons certainement l'année prochaine à l'occasion des différents brevets fédéraux et BRM organisés par les R.A.A. Un coup de fil à Marie Jo que j'ai tenu informé de mon avance à deux autres reprises et je rentre.

    Cette sortie m'a apporté énormément de satisfaction, autant sur le plan sportif que sur le plan humain, j'aime cette façon de partager notre passion pour le vélo sans aucune arrière pensée d'exploits sportifs. Ce qui ne veut pas dire que je n'apprécie pas les sorties que je fais avec le groupe 1 du SAGC, c'est simplement une autre conception de la pratique du vélo.

    Quelques chiffres, 317km, 2330m de D+, 25km/h de moyenne, 12,39h de selle.

     

    Vélotrainer


     

    Le lendemain, pas de course à pied, mais une sortie de décrassage avec Marie Jo, 55 km à allure réduite.

     

    Château Smith Haut Lafitte

    Dernier BRM de l'année

    Dernier BRM de l'année

     

    Dernier BRM de l'année

     

    « BRM 300Un tour en solo avant les vacances »

    Tags Tags : , , , , ,