• De Pessac au Libournais

    6h40, je m'élance pour aller découvrir les alentours de Libourne et compléter ma collection d'églises.

    Je n'aurais pas besoin d'attendre d'être sorti de Bordeaux pour réaliser mes premiers clichés.

    Édifiée en 1869 et ouverte au culte en 1870, l'église Notre-Dame-des-Anges de Bordeaux a été construite comme chapelle de secours de la paroisse Sainte-Eulalie. Dans les années 1950, les Franciscains qui en ont la charge engagent la réfection de la toiture du chœur et des transepts, ainsi que de la façade et du clocher, qui sont toujours ceux visibles de nos jours.

    De Pessac au Libournais

    Un peu plus loin, c'est l'église Saint-Joseph, rue Paul-Louis Lande, juste derrière l'église Saint-Eulalie.

    De Pessac au Libournais

    Ce n'est pas un problème de circuler dans Bordeaux à cette heure matinale, et cela permet de pouvoir partir rouler vers d'autres lieux sans prendre la voiture. Une fois sur les quais, la piste cyclable me permet de rejoindre le nouveau pont et la rive  droite sans avoir à emprunter la chaussée réservée aux véhicules à moteur.

    La place de la bourse.

    De Pessac au Libournais

    Le nouveau pont Chaban-Delmas,

    De Pessac au Libournais

     qui ne va pas tarder à ressembler au pont des arts à Paris.

    De Pessac au Libournais

     Me voici rive droite, je rejoins la zone portuaire, pas de circulation, nous sommes samedi, il en aurait été tout autrement en semaine.

    De Pessac au Libournais

    Je longe maintenant la Garonne et arrive à Saint-Louis-de-Montferrand où l'église édifiée en 1885 selon les plans de l’architecte Valletonun est un bel exemple du style romano-byzantin, très en vogue à la fin du XIXe s.

    De Pessac au Libournais

    Je me dirige à présent vers Saint-Vincent-de-Paul pour franchir la Dordogne par le vieux pont Eiffel. Je roule encore en plaine, parmi les marais, les champs et les pâturages. Voici que le premier village se présente, perché sur son coteau, tandis qu'une cigogne passe.

    De Pessac au Libournais

    C'est Asques, sont église romane était à l’origine la chapelle d’une commanderie hospitalière.

    De Pessac au Libournais

    La route devient plus tourmentée avec cette première bosse, mais rien de terrible, la suivante qui monte au village de Saint-Romain-la-Virvée sera plus terrible avec son passage à 13%. Je la connais pour l'avoir empruntée lors du brevet fédéral de 150.

    Prés de Tarnès, je repère un ancien lavoir à une centaine de mètres, au bord d'une route perpendiculaire à la mienne, j'y fais une pause sanitaire, photo et ravitaillement. J'ai retiré peu de temps avant ma chasuble de sécurité, mais la température est encore trop fraîche pour retirer ma veste. Le soleil est en congé aujourd'hui!!

    De Pessac au Libournais

    Prochaine étape Vérac et son église du XIIe s. dans le plus pur art roman saintongeais. Elle est dédiée à Saint-Cybard.

    De Pessac au Libournais

    De Pessac au Libournais

    Une bruine vient de faire son apparition, pas de quoi mettre la veste déperlante, mais je regrette de ne pas avoir pris ma casquette à visière translucide, car l'eau sur les lunettes ce n'est pas le top, aussi bien pour voir la route que pour profiter du paysage. D'autant que le parcours que je me suis concocté m'entraine sur des routes calmes et que je n'ai jamais parcourues. J'y reviendrais surement un jour plus clément.

    Les bosses se font moins dures, mon D+ ne sera pas important, mais le plaisir de rouler ici, lui, si!!

    Après avoir passé St-Genés-de-Fronsac, Monsieur Dubois (drôle de nom pour un hameau), St-Ciers-d'Abzac, je traverse St-Martin-du-Bois. Je m'y arrête pour son église dédiée à Saint Martin, d'architecture romane aussi, elle dépendait de l’abbaye de la Sauve Majeure et sa construction fut commencée au XIe s.

    De Pessac au Libournais

     Version de pierre de la Vierge à l'enfant

    De Pessac au Libournais

    Je repars pour m'arrêter à nouveau quelques kilomètres plus loin, cette fois pour satisfaire une envie naturelle, manger un bout, donner de mes nouvelles à MJ et faire un peu de paysage. La bruine n'est présente que par brefs épisodes, heureusement, mais un peu de soleil m'aurait permis de faire plus d'images de la campagne.

    De Pessac au Libournais

    Allez! zou!! Je suis à mi-parcours, encore une bonne soixantaine de bornes à faire.

    Galgon, non ce n'est pas une pub pour un produit d'entretien, d'ailleurs ce n'est pas la même orthographe, mais une commune du Libournais. Son église Saint-Seurin, romane de style Angoumois est ornée de trois arcades en plein cintre dans sa partie inférieure, d’une série de cinq petites arcades dans sa partie centrale et d’une partie plane ornée d’une corniche soutenue par des modillons, le tout surmonté de trois baies abritant les cloches et d’une croix de pierre.

    De Pessac au Libournais

    Je poursuis ma route en direction de Villegouge, son église Saint-Pierre, romane du XIe s. dépendait, jusqu’au XVIe de l’abbaye de Saint-Sauveur-de-Blaye; puis elle fut unie au couvent des pères minimes de Bordeaux. 

    De Pessac au Libournais

    Sa porte du XVe siècle d’aspect roman présente cinq voussures en arc brisé et des courtes colonnes aux chapiteaux énormes.

    De Pessac au Libournais

    Probablement le porche d'entrée d'un ancien maréchal ferrant.

    De Pessac au Libournais

    J'approche de Fronsac et reviens sur les bords de la Dordogne. Je prends la D670 avec une circulation nettement plus importante que ce que j'ai pu avoir jusqu'à présent, heureusement le vent est favorable et je peux me lâcher pour rejoindre au plus vite Libourne.

    Je longe les quais et l'Isle, la tour du grand port est un des derniers vestiges des fortifications qui protégeaient Libourne depuis le Moyen Âge. Je reprends quelques force et repars.

    De Pessac au Libournais

    La confluence de l'Isle et de la Dordogne.

    De Pessac au Libournais 

    Dernière photo du jour, mais la découverte continue, je délaisse la route de Arveyre pour la route de Jourdan, cette dernière traverse un paysage de pâturages, de vignes, de vergers, de cultures et une circulation réduite à sa plus simple expression. Direction St-Germain-du-Puch, puis une longue montée vers Beychac-et-Caillau, pratiquement quatre kilomètres, certes le pourcentage n'est pas celui d'un col, une petite portion à 7% au départ, puis elle s'apparente à un long faut plat. Mais le vent de face lui donne une autre dimension. Avant Sallebœuf je retire ma veste, la température est maintenant de 16° et le vent moins frais. Pompignac, Tresses, Cenon, Floirac et me voici de retour à Bordeaux. La dernière partie urbaine de ce périple se passe sans encombre. Je rentre heureux de mes découvertes, le soleil m'a accompagné depuis Tresses, mais ce sera sa seule apparition du jour, l'après midi c'est le gris qui dominera à nouveau, pas grave, je ferais une bonne sieste après manger.

    Distance: 134,20 km
    Temps: 5:17:20
    Vitesse moy.: 25,4 km/h
    Gain d'altitude: 694 m
    Calories: 1.701 C
    Température moy.: 14,7 °C


     Lundi: gainage, musculation (biceps, dos, abdos)

    Mardi: séance PMA sur HT

    Jeudi: footing de 11km le matin, sortie VTT de 50km l'après-midi (CR ci-dessous)

    Samedi: sortie cyclo 134km (CR ci-dessus)

    Dimanche matin: footing rapide de 5,8km dont 5 en 25mn.


     

    Marie Jo ayant des choses à faire ce jeudi après-midi, je décide de faire un tour en VTT.

    Je pars à 14h25 avec une vague idée du circuit que je compte faire, je connais la direction, pour le reste je verrais au fur et à mesure. Direction Canéjan par le bois derrière la zone de la Briqueterie.

    Je me trouve maintenant dans le bois du côté du moulin de Rouillac, toujours à Canéjan.

    Le Lac Vert

    Le Château de France à Léognan. Je tourne encore dans les vignes avant de rejoindre le Lac Vert à Canéjan et ensuite le bois de la Briqueterie.

    Je décide alors de tenter de découvrir de nouveaux chemins dans ce bois. Le premier est inondé, je fais demi-tour et prends un autre embranchement. Là, ce sont à trois reprises des troncs d'arbres qui me barrent le chemin est que je devrais enjamber. Quelques passages sont très humides, mais avec tout de même une petite bande praticable sur un côté.

    Je débouche derrière une propriété qui me semble abandonnée, le terrain est plein d'ornières, mais la terre est sèche est dure, cela me vaudra une petite chute lorsque ma roue avant refusa de passer une grosse motte de terre sarcastic.

    J'y découvre un vieux pigeonnier et une belle bâtisse à l'abandon.

     Je reviens par le bois du Bourgailh et termine cette escapade nature avec 50km et petit D+ de 103m.

    « BRM 300Première RPN »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Mai 2014 à 15:57

    Et je n'ai pas fini, il me reste encore plein d'églises à découvrir. Le vélo me permet de mieux connaitre mon département, je m’aperçois qu'il y a encore plein de coins que je ne connais pas.

    Normalement il ne devait pas pleuvoir,  j'ai eu de la chance de n'avoir qu'un peu de bruine le matin, car l'après-midi la pluie fut plus présente. Cela ne me dérange pas quand je cours, mais j'aime moins lorsque je suis à vélo.

    Je sens qu'il va y avoir un beau CR dans deux semaines, c'est sympa ce rassemblement cool. Pour ma part je ne sais pas encore ce que je vais faire, participer au 400 me plairait, mais j'ai toujours cette appréhension de rouler de nuit.

    2
    alex
    Jeudi 15 Mai 2014 à 08:57

    bonjour je viens de tomber sur votre blog félicitation je compte faire le même itinéraire mes en scooter j'avoue que je ne connais pas l'itinéraire et peur de me tromper sur les routes en faite je suis un dingue de photos, je connais bien libourne st emilion fronsac car j'ai vécus vingts trois ans maintenant je suis de pessac travail oblige encore merci pour vos commentaires alex

    3
    Jeudi 15 Mai 2014 à 20:59

    Bonsoir Alex. Il ne faut pas avoir peur de se tromper,  avec une bonne carte on s'en sort toujours, et puis c'est ça aussi l'aventure wink2.

    4
    Jeudi 15 Mai 2014 à 21:08

    Salut JP. Bon, la plaine semble bien vallonnée en Ariège, car le D+ de ta sortie n'est pas négligeable.  Celui de la reconnaissance de la Mountagnole sera sûrement plus important!! Ce serait une bonne sortie à faire lorsque je viendrais wink2

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :