• Brevet des 200km

     5h20, le réveil sonne, il est temps de se lever, il me faut être au club à 6h45 pour le départ de mon premier brevet de 200km. Une grande première, même à l'époque où je faisais du vélo régulièrement dans ma jeunesse, je n'avais jamais dépassé les 125km, je me suis bien rattrapé depuis le début de l'année.

    Il est 6h15, je traverse la ville encore endormie, quel calme, des effluves de pains qui sortent du four m'interpellent, mais j'ai tout ce qu'il faut dans ma sacoche pour le parcours et le repas de midi. Il est 6h43, j'arrive en même temps que Jean-Yves que j'ai vu au rond point à Cestas et que je n'ai pas reconnu avec son casque . Nous sommes les premiers. Nous bavardons en attendant que nos équipiers du jour arrivent. Peu avant 7h nous sommes au complet, Gérard, Patrick, Michel et Michel, Antonio, Jean-Louis, Bertram, Jean-Yves et moi. Le camion d'assistance a récupéré les sacs. Nous pouvons partir. Pour ce brevet nous prenons une direction radicalement opposée à nos sorties habituelles, en route vers le Médoc et le littoral Atlantique.

    Brevet des 200km

     

    Par crainte de la fraîcheur j'avais mis ma veste de pluie pour me couper du vent, mais sentant que j'allais avoir trop chaud, je la retire avant le départ et ce malgré le temps gris. Elle ne quittera plus la sacoche de la journée. Nous roulons bon train, 28/29 km/h, par le golf de Pessac, puis les derrières de l'aéroport de Mérignac, et enfin la piste de Saint-Médard-en-Jalles le long de la poudrerie. Nous quittons enfin la zone urbaine à St-Aubin, j'en profite pour demander un premier arrêt technique, indispensable pour moi, la fraîcheur matinale me fait toujours ça .

    C'est reparti.

    Brevet des 200km

    Direction Avensan et Moulis.

    Patrick, notre président.

    Brevet des 200km

    Depuis le départ, nous avons le vent contre nous et nous devrions l'avoir jusqu'à Lesparre, soit sur près de la moitié du circuit.

    Jean-Louis.

    Brevet des 200km

     Seconde pause à Paulliac, technique et ravitaillement!

    Brevet des 200km

    Brevet des 200km

    Avant de retourner affronter le vent au milieu des vignes médocaines...

    Brevet des 200km

    et faire un autre arrêt à la sortie de Lesparre pour nous synchroniser avec le groupe effectuant le brevet des 160km et le camion d'assistance contenant le sac de certains pour le repas du midi.

    Brevet des 200km


     

     

    Cela me permet de découvrir que Lesparre possède un donjon du XXIIe s.

    "La tour de l'honneur est l'unique vestige du château des sires de Lesparre (autrefois connu sous le nom de château de l'honneur, d'où le nom de la tour). Il s'agit de la plus importante des quatre tours fortifiées que comptait ce château à l'origine.

    Les sires de Lesparre comptaient au Moyen-Âge parmi les plus puissants seigneurs de Guyenne, leur domaine s'étendant sur une grande partie du Médoc. Le château est alors fréquenté par de célèbres troubadours (Aimeric de Belenoi, Pey de Corbian) qui y célèbrent l'amour courtois39. Après la prise de l'Aquitaine par les Français, le château passe aux mains des familles d'Albret, de Foix, de Clèves, de Matignon, d'Épernon et de Gramont, avant d'être vendu comme bien national durant la Révolution et d'être presque entièrement détruit peu après.

    La tour de l'honneur est un massif quadrangulaire haut de trente mètres datant du XIVe siècle. Il se compose de plusieurs salles voûtées déployées sur cinq niveaux et conservant, pour certaines, des bancs de pierre, des latrines et un système d'évacuation des eaux usées. Une tourelle d'angle en encorbellement abrite un petit escalier à vis faisant la jonction entre l'intérieur du bâtiment et la terrasse, garnie de mâchicoulis. Du sommet, on jouit d'un panorama sur la petite cité et la campagne environnante.

    Un musée a été aménagé à l'intérieur de la tour. Il se consacre à l'histoire locale, à l'artisanat et aux traditions médocaines. La tour de l'honneur fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 10 septembre 1913."

    Brevet des 200km


     

    Juste après notre départ, à Bourgueyraud où nous tournons à gauche, le vent nous est enfin favorable. Ça va pouvoir embrayer. C'est Michel qui si colle à plus de 30km/h, puis Jean-Yves prend le relais et nous avalons cette interminable ligne droite à plus de 35!! Autant vous dire qu'il n'est plus question pour moi de sortir l'appareil. Après St-Isidore la route devient légèrement vallonnée et sinueuse, ce qui n'est pas désagréable, les longues lignes droites m'ennuient.

    Mais ça ne dure pas longtemps, au km 105 nous prenons à nouveau une piste cyclable qui longe une route toute droite sur 5km.

    Bertram, Michel et Gérard notre webmaster

    Brevet des 200km

    Antonio et Jean-Yves

    Brevet des 200km

    Nos deux Michel

    Brevet des 200km

    Nouvel arrêt au carrefour avec la D101E7, c'est ici que nous attendons le groupe du 160km.

    Brevet des 200km

    Après concertation nous décidons de nous rendre à Maubuisson pour déjeuner sur les bords du lac d'Hourtin. Le camion nous y attendra.

    Nous repartons derrière le groupe du 160, sur cette route forestière qui sert de piste cyclable. Superbe, large et roulante, elle traverse la forêt sur près de 18km, pas de voitures hormis celles des forestiers, c'est à dire une seule aujourd'hui, un vrai bonheur.

    Et nous ne sommes pas les seuls à en profiter.

    Brevet des 200km

    Brevet des 200km

     Nous la quittons juste avant la fin pour une autre, moins large, mais plus escarpée et sillonnant dans les dunes, un joli moment dans la nature pour rejoindre Maubuisson.

    L'heure des choses sérieuses est arrivée, les estomacs grouillent, il est temps de passer à table.

    Et malgré le vent qui souffle fort, nous apprécions ce moment au bord du lac.

    Brevet des 200km

    Brevet des 200km

    Merci encore à Patrick qui nous a offert le café avant que nous reprenions la piste .

    Brevet des 200km

    La reprise est dure, les jambes sont lourdes et manquent de souplesse, d'autant que pour nous mettre en forme, c'est un joli raidillon à 8% qui nous attend, suivi d'autres, plus ou moins pentus et longs, cette piste nous réserve bien des surprises. Mais que cela est bon de pouvoir circuler de la sorte dans les dunes et la forêt.

    Nous rejoignons le Moutchic, Lacanau,

    Brevet des 200km

    puis Saumos où nous rattrapons à nouveau le groupe du 160.

    Gérard et Roland.

    Brevet des 200km

    Dernier ravitaillement auprès du camion conduit par René.

    Brevet des 200km

    Le retour se fait par Le Temple, la traversée du camp de Souge, Martignas, Boulac et le golf de Pessac, avec des portions vent favorable, et d'autres non. Jean-Yves nous mènera un bon moment à allure de métronome, autour de 28/29 pour que tout le monde puisse suivre.

    Dans les derniers kilomètres, nous sommes toujours neuf, mais le moment est venu pour certains de bifurquer afin de regagner leurs domiciles. C'est donc à cinq que nous rallions le siège du club.

    Patrick n'ayant pas les clefs, il doit attendre l'arrivée de René. Michel décide alors d'aller au centre de Cestas boire une bière en attendant. Jean-Louis de son côté décide de partir, je l'imite et laisse Gérard, Bertram et Michel aller trinquer à notre santé .

     

    Ce sera une journée mémorable en ce qui me concerne, car pour la première fois, je passe le cap des 200km, une distance qui me faisait peur en début d'année et que je ne pensais pas à ma portée. Mais grâce au club et à l'entente qui y règne, cela m'a mis en confiance. Le fait d'avoir passer sans problème les précédents brevets de 100 et 160km y est aussi pour beaucoup.

     

    Les chiffres du jours: 222,470km en 8h28 à 26,26km/h pour un D+ de 855m à mon compteur.

    Brevet des 200km

    Vélotrainer

    « Journée RTTDimanche dans le Médoc »

    Tags Tags : , , , ,