• BPF Loches (37)

     Ce lundi 16 juin je pars valider le BPF de Loches, le plus important à mes yeux. Je ne suis qu'à une quinzaine de kilomètres de la célèbre cité royale. J'ai donc prévu un parcours d'une centaines de kilomètres histoire de faire le tour de  la campagne Lochoise.

    Premier village traversé, Saint-Senoch. Son nom vient d'un ermite, Senoch, qui bâtit un monastère dans la moitié du VIe siècle. C’est, dit-on, à cet endroit qu’il mourut. Sa renommée, les guérisons qu’il fit, attirèrent toute une population autour de ce monastère tant et si bien que, sur la chapelle devenue trop étroite, fut construite une église qui devint paroissiale en 1260.

    BPF Loches (37)

    Ici les gens savent mettre leurs maisons et leurs villages en valeur, tout est fleuri et décoré!!

    BPF Loches (37)

    Direction Esves-le-Moutier

    BPF Loches (37)

    Son lavoir

    BPF Loches (37)

    son église Saint-Maurice et son clocher, carré et fortifié, flanqué d'échauguettes à chaque angle, qui date du XIIe siècle.

    BPF Loches (37)

    BPF Loches (37)

     puis Varennes et Mouzay

    BPF Loches (37)

    avant d'atteindre Vou, et son église Saint Pierre es Liens, construite au XIIème siècle sur l'emplacement d'un édifice plus ancien à l'initiative de Etienne de Rennefort, sénéchal d'Anjou.

    BPF Loches (37)

    BPF Loches (37)

    A présent je me dirige vers Dolus-le-Sec, Tauxigny pour rejoindre la vallée de l'Indre à Courcay

    La construction de l’église de Courçay que nous voyons aujourd’hui est entreprise au XIème siècle et achevée au XIIème siècle, à l’apogée de l’art roman.

    BPF Loches (37)

    BPF Loches (37)

    Je suis la vallée par Reignac-sur-Indre, Azay-sur-Indre, Chambourg-sur-Indre, là je passe sur la rive droite et poursuit ma balade vers Loches. Au lieu dit Les Moreaux je quitte les bords de l'Indre pour me diriger vers la forêt domaniale de Loches. Je passe par ces monuments, appelés pyramides et qui ponctuent les principaux carrefours de la forêt.

    Celle de saint-Quentin,

    BPF Loches (37)

    BPF Loches (37)

    de Genillé,

    BPF Loches (37)

    de Montaigu,

    BPF Loches (37)

    et celle des Charteux avec sa maison forestière.

    BPF Loches (37)

    Un spectacle dont je ne lasse pas.

    BPF Loches (37)

     Il ne me reste plus qu'a rejoindre la plus belle ville de France et de Navarre, d'Europe, et n'ayons pas peur des mots, du MONDE yes, Paris à côté c'est nul!!

     Loches, me voici smile

    Loches est un petit bourg relais de la vallée de l'Indre sur le vieux chemin marchand d'Amboise à Poitiers qui a longtemps concurrencé la voie commerciale d'Aquitaine partant de Tours ou de Langeais. Très tôt, ce relais semble avoir été fortifié. Un important chemin saint Jacques emprunte cette voie commerciale au XIIe siècle. Loches devient une petite ville médiévale surmontée d'un des plus anciens donjons d'Europe, construit vers l'an mil par Foulques III Nerra à l'instar des donjons de Langeais et de Montbazon, autres villes de Touraine.

    BPF Loches (37)

     La Porte des Cordeliers : Ouverte au XVe siècle dans la troisième ceinture de remparts de la ville, la Porte des Cordeliers était munie de deux ponts-levis franchissant le bief de l'Indre. Elle laissait entrer les voyageurs venus par la route d’Espagne. Son nom lui vient de la proximité du couvent des Cordeliers (Franciscains).

    BPF Loches (37)

     

    BPF Loches (37)

    La porte Picois qui abrite l'hôtel de ville.

    BPF Loches (37)

     La Porte Royale : Seule issue permettant l’accès à la Citadelle. Cette porte date des XIIe et XIIIe siècles et a été complétée au XVe siècle par un corps de bâtiment central et une terrasse à canons. De la Porte Royale, on peut entrer dans la Cité Royale pour la visite du Donjon, du Logis Royal, de la Collégiale Saint-Ours et de la Maison Lansyer, ou bien faire le tour des remparts par le boulevard Philippe Auguste.

    BPF Loches (37)

    Le Logis Royal : Bâti sur la pointe de l’éperon rocheux dominant la vallée de l’Indre, le Logis royal est l’une des résidences favorites des Valois pendant la Guerre de Cent Ans. Charles VII érige un premier corps de logis inspiré de l’architecture militaire, à la fin du XIVe siècle. Ses successeurs le prolongent d’un deuxième bâtiment dont la façade reçoit un décor de style gothique flamboyant. Trois femmes illustres ont marqué l’histoire du Logis Royal : Jeanne d’Arc, Agnès Sorel, favorite de Charles VII et Anne de Bretagne.

    BPF Loches (37)

    C'est ici que je fais tamponner ma carte, la montée après la porte royale c'est bien déroulée, la pente était moins sévère que ce que je pensais, 9% tout de même, mais c'est surtout les pavés qui me faisaient peur.

    BPF Loches (37)

    BPF Loches (37)

    BPF Loches (37)

    BPF Loches (37)

    Exposition temporaire présentant 106 costumes d'opéra, de théâtre et de cinéma sur le moyen-âge au donjon et la Renaissance au logis royal.

    BPF Loches (37)

    BPF Loches (37)

    BPF Loches (37)

    Collégiale Saint-Ours : Splendeur romane et gothique édifiée aux XIe et XIIe siècles, dont le style mixte est dû à une longue construction sur deux périodes différentes. Elle présente aussi deux étranges pyramides creuses à huit faces, les "dubes", élevées vers 1165. elle abrite aussi le tombeau de marbre d'Agnès Sorel.

    BPF Loches (37)

    BPF Loches (37)

    BPF Loches (37)

     Le Donjon: Donjon roman, remarquable par ses dimensions (36 mètres de hauteur) et par son excellent état de conservation, il est le dernier des donjons érigés par Foulques Nerra, Comte d’Anjou, autour de l’an Mil (1013-1035) . Parfait exemple de l’architecture militaire réalisée en Occident, la forteresse, du XIe siècle, est transformée en prison royale au XVe siècle par Louis XI qui y avait résidé entre sa 3e et sa 10e année. Elle abrite les cachots de Philippe de Commynes (reconstitution de la cage de bois bardée de fer), du Cardinal Balue et du Duc de Milan Ludovic Sforza, qui exécuta des peintures murales pendant sa détention. En 1801, Bonaparte transforme la prison royale en prison départementale. En 1926, le donjon a enfin cessé d'être une prison. Le donjon est flanqué d'une autre tour nommée Tour Louis XI, édifiée pendant la Renaissance avec une vocation purement militaire, elle était conçue pour permettre le tir au canon du haut de sa terrasse.

    BPF Loches (37)

    BPF Loches (37)

     Le jardin médiéval.

    BPF Loches (37)

    La Tour ronde (à droite), ou « Tour Louis XI », haute de 25 mètres, date du XVe siècle. Les progrès de l'artillerie, à la fin du Moyen Âge, ont rendu caduque l'architecture du donjon; celui-ci n'était pas adapté pour accueillir des canons.

    Elle comporte trois étages reliés par un escalier en vis, les salles des étages servaient de cellules, et comportent de nombreux graffitis et sculptures réalisés par des prisonniers dans la pierre calcaire. Au rez-de-chaussée se trouve la « salle de la Torture » ; cette salle contient une barre de fer équipée d'anneaux, qui servait à entraver des détenus. La terrasse est aménagée pour le déploiement de canons.

    BPF Loches (37)

    BPF Loches (37)

    BPF Loches (37)

    L'accès à la tour se fait par le « logis du gouverneur », une bâtisse du XIVe siècle. En 2013, ce bâtiment abrite le hall d'entrée pour la visite du donjon.

    BPF Loches (37)

    BPF Loches (37)

    Les remparts.

    BPF Loches (37)

    La citée royale.

    BPF Loches (37)

    La Tour St-Antoine : Ancien clocher de la chapelle Saint-Antoine, maintenant disparue (bien que classée monument historique en 1846) , elle fait aussi office de beffroi de la ville. Elle culmine à 52 mètres et offre une bonne vue des environs de Loches. Construite entre 1529 et 1575, elle est le seul beffroi Renaissance de Touraine.

    Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Loches de Wikipédia en français (auteurs)

     

    BPF Loches (37)

     

    Je rentre par Beaulieu-les-Loches, Perrusson et Saint-Hippolyte, heureux d'avoir fait cette virée autour de ma ville tourangelle préférée.

    La chapelle Sainte-Barbe à Beaulieu-les-Loches.

    BPF Loches (37)

    Distance: 103,24 km
    Temps: 4:04:17
    Vitesse moy.: 25,4 km/h
    Gain d'altitude: 663 m
    Calories: 1.242 C
    Température moy.: 14,2 °C

     

     

    « Sortie pluvieuseMon DK se fait une beautée »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Juillet 2014 à 16:11

    Les rois de France ne s'étaient pas trompés en venant bâtir ces merveilles ici wink2.

    La pluie, toujours la pluie, j'ai vraiment eu une chance énorme lors de nos vacances, nous avons eu une seule journée maussade lors de notre visite du zoo de Beauval, sinon une température constante sans trop de grosse chaleur. Bon rétablissement à madame, tant qu'à Marie Jo, elle n'attends que le beau temps pour remonter sur le vélo.

    Allez, je continue à suivre de TDF.

    2
    Lundi 14 Juillet 2014 à 19:49

    je connais le coin d'à côté (Saumur, Angers, Chinon, ..), on voit que l'architecture est proche et que c'est un coin à châteaux et à églises

    je ne connaissais pas ce type de monuments : les pyramides, c'est local ?

    3
    Lundi 14 Juillet 2014 à 20:47

    Trouvé sur le net

    "Depuis l'époque de Colbert, en raison de l'exploitation des bois et de la pratique de la chasse de gros gibier, la forêt de Loches est parcourue par un réseau de routes et de sentiers, relativement dense et bien entretenu, surveillé par un personnel de gardes et de viguiers.

     

    A la fin du règne de Louis XV, l'ensemble est réorganisé afin de rendre les parcours plus commodes et faciles à identifier. Un petit chemin, qui traversait la forêt de part en part, est ainsi élargi et rendu carrossable. Baptisée Georges-d'Amboise, la nouvelle route est ouverte au public en 1769. Quelques années plus tard, afin de mieux marquer les carrefours, la route est jalonnée de pyramides, accompagnées généralement par des maisons de gardes forestiers.En 1778, les quatre pyramides sont élevées."

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :