• BPF et BCN de la Gironde - Blaye et Pauillac

    Deuxième grand événement de la semaine, après le 100 km samedi, aujourd'hui ce sont les validations de mes deux premiers sites des BPF et de mon premier sites du BCN.

    Six heures moins dix je me lève, petit déjeuner, derniers préparatifs, massage, à sept heures moins cinq je suis habillé et prêt à descendre. Je suis sérieux, motivé et un poil anxieux pour prendre la pose, c'est la première fois que je m'attaque à une si longue distance.

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    Il faut que je sois impérativement à Blaye avant dix heures afin de ne pas rater le bac. Le second BPF que je dois valider se trouve sur l'autre rive de l'estuaire de la Gironde. Je n'ai donc pas trop de temps à perdre. Il a plu dans la nuit, la chaussée est mouillée, il va falloir se montrer vigilant avec les bandes de signalisation. La traversée de l'agglomération se passe bien, la circulation est encore faible à cette heure-ci. Une fois traversé le Pont de Pierre, je vais enfin quitter la ville pour longer la Garonne, tout d'abord sur une piste cyclable, puis sur une bande cyclable.

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    La circulation est dense, ce sont essentiellement des poids lourds, normal, j'approche de la zone portuaire de Bordeaux. Heureusement la route est large et les routiers sympas, pas un coup de klaxon, même lorsque je les ralenti à l'abord d'un rond point.

    Premier arrêt photo à St-Vincent de Paul, l'église de type néo-gothique fut bâtie au XIXe s. L'ancienne fut détruite en 1840, au moment de la con­struction de la chaussée qui conduit au Pont Eiffel. Reconstruite vers 1843 elle sera agrandie en 1862.

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    Ce pont permet la traversée de la Dordogne entre Saint Vincent de Paul et Cubzac les Ponts. La traversée de la Dordogne était assurée par un bac jusqu'à la mise en place de divers systèmes de ponts volants au début du XIXe s. En 1839, un premier ouvrage d'art, un pont suspendu sur la Dordogne est construit par l'ingénieur Jean Baptiste Baillandel. Détruit par la tempête de 1869, il est remplacé en 1873 par un viaduc métallique construit par Gustave Eiffel. Endommagé pendant la seconde guerre mondiale, il est remis en état en 1947.

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    Direction St-André de Cubzac où je prends la D669 pour rejoindre Blaye. Jusque là je n'ai eu pratiquement que du plat, mais depuis Cubzac les Ponts le profi change, le parcours devient légèrement accidenté. Je passe plusieurs bosses plus où moins longues et pentues. Sachant que j'ai beaucoup de kilomètres à faire, je n'hésite pas à monter petit pour bien tourner les jambes. Je ne suis pas là pour établir un record, mais pour boucler ce parcours dans les meilleures conditions. Mais il me faut tout de même tenir une bonne moyenne, j'ai un impératif d'horaire pour cette première étape.

    Après Bourg, je quitte la D669 à gauche pour suivre la Corniche de la Gironde par la D669E1.

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    C'est une petite route pittoresque qui longe l'estuaire sur environ 8km. Parfois en hauteur, parfois au même niveau que la Gironde, son profil est changeant et m'offre un peu avant Bayon un joli coup de cul à 12%. J'ai eu l'impression que la route se dressait devant moi . Vite, je passe sur le 30 dents pour ne pas rester planté.

    L'église Saint-Martin de Bayon fut construite entre 1881 et 1884 sur l'emplacement de l'ancienne chapelle castrale qui menaçait ruine. Elle s'apparente par son style à celui de la Renaissance espagnole. 

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    Cette route traverse une multitude de lieux-dits bordés de maisons adossées au côteau, face à la Gironde.

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    Certainement un bateau sabordé par les allemands lorsqu'ils ont quitté précipitamment la région.

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

     

    Lorsque je retrouve la D669, il est 9h35 passé, il faut que je fasse fissa pour rallier à temps l’embarcadère à Blaye.

    6km plus loin je suis arrivé, le temps d'immortaliser rapidement les lieux, je repère un bureau de tabac pour faire tamponner ma carte des BPF de la Gironde et celle du BCN.

    J'ai déjà parcouru 65km dans cette première partie de mon périple, pour la première fois le soleil me réchauffe de ses rayons.

    Blaye

    Au XVIIe Vauban y supervisera la reconstruction de la célèbre citadelle. Ces travaux ont nécessité la destruction d'une partie de la ville-haute médiévale et de la basilique Saint-Romain afin de permettre la constitution d'un glacis défensif.

    En quatre ans, le triptyque de Blaye est mis en place constituant ainsi avec le Fort Médoc et le Fort Paté, le verrou de l'estuaire destiné à protéger Bordeaux.

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    Les guerres de la Révolution et du Premier Empire seront l'occasion, dans les dernières semaines du règne de Napoléon, de l'unique siège supporté par la citadelle de Vauban. Le siège sera levé lors de l'abdication de l'Empereur.

    Dommage, mais je n'ai pas le temps, il est 9h50 et je dois me diriger vers le bac. J'embarque, la citadelle s'éloigne derrière moi.

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    Peut-être est-ce une première pour mon vélo?

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    Après 20mn de traversée, me voici sur la rive gauche, au port de Lamarque.

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    Les cabanes des pêcheurs ou carrelets sont construites en bois, sur pilotis et reliées à la berge par un ponton.
    Le grand filet carré, suspendu à un mât, est descendu et remonté à l’aide d’un treuil avec contrepoids.

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    L'église Saint-Seurin de Lamarque a la particularité d'avoir un clocher panoramique. Quatre tables d'orientation sont disposées en haut du clocher, dans le dôme.

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    Prochaine étape, Pauillac, à 13km, toujours sur des routes vallonnées.

    Pauillac

    Je suis accueilli par un confrère. Il n'a pas l'air commode. 

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    L'église Saint-Martin

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    La halle

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    En 1777, Gilbert du Motier, marquis de La Fayette appareilla de Pauillac sur les bords de la Gironde afin de joindre d'abord l'Espagne, puis les Amériques, pour secourir le peuple américain durant la guerre d'indépendance américaine. Une stèle en bronze représentant son vaisseau la " Victoire " est d'ailleurs érigée au bord du port de la ville, sur l'Esplanade de La Fayette.

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    Sur la stèle peut être lu :

    D'ici, le 25 mars 1777, s'est embarqué Marie Joseph Paul Yves Gilbert Motier
    Marquis de LA FAYETTE, avec l'espoir de rallier les Amériques
    A bord de la "VICTOIRE"

    Sur les quais je cherche un commerce pour valider ce site. Une boulangerie attire mon regard, génial, je vais m'offrir un pain au chocolat, je l'ai bien mérité. La boulangère tamponne ma carte et me souhaite bonne route. Je déguste tranquillement ma récompense avant d'entamer mon voyage retour, j'en suis à 80 km, soit un peu plus de la moitié de ce que j'ai prévu. Je reprends la route en direction de Lamarque.

    Que ce soit en bordure de route ou au milieu des vignes, la route offre à mon regard une succession de monuments magnifiques, nous sommes ici dans un haut lieu du vignoble bordelais.

    Château Pichon-Longueville

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    Une fois dépassé Lamarque, je bifurque à droite en direction de Moulis, ce qu'il devait arriver, arriva, le vent est face à moi. Dur, j'ai presque cent bornes dans les pattes, cette situation ne m'arrange pas, surtout si elle doit durer. Je poursuis jusqu’à Moulis, m'arrête sur la place de l'église et décide de faire ma pause. Il y a des bancs, des poubelles pour me débarrasser des emballages vides, alors à table! J'ai fait simple, des sandwichs triangles achetés vendredi constituent mon repas, de la compote en tube pour le sucre, des fruits secs et du pain d'épices. Voila de quoi me rassasier et reprendre des forces pour regagner mon domicile.

    L'église romane Saint-Saturnin

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    Je repars vers Avensan, ayant tourné sur la gauche, le vent me laisse tranquille un moment. Mais à Avensan, tournant à droite, le vent m'attend à nouveau, il sera mon compagnon jusqu'à ce que j'arrive à Saint-Raphaël .

    La chapelle Saint-Raphaël XVe s.

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    De son vivant, Pey Berland (1375-1458), Archevêque de Bordeaux, fit transformer sa maison natale en chapelle (1457) et construire à côté une presbytérale. La chapelle est précédée d'un vaste porche où les pèlerins pouvaient faire halte et la foule suivre l'office, à l'abri du vent et de la pluie. La chapelle, elle-même, mesure 20m de long sur 8 m de large, son sol est pavé de briques rouges. Elle est entourée d'un airial de 12 ha.

     Plus qu'une trentaine de kilomètres et s'en sera fini de cette aventure. Je repars en ayant abandonner le vent défavorable, mais sachant aussi que je vais forcément le retrouver plus loin. Mais surprise, est-ce le ravitaillement qui m'a redonné la pêche, le fait est que je souffre moins. Cela va aller crescendo jusqu'à la fin, je me sens de mieux en mieux.

    Arrivé sur Pessac, voyant que les 150km ne sont pas loin, j'allonge un peu le parcours, il n'y a pas de raison de m'arrêter là, les jambes tournent toutes seules. Il faut aussi avouer que depuis Avensan la route est plate .


    Il est 14h40 lorsque je rentre, après avoir passé 6h09 sur le vélo pour 151km, soit une moyenne de 24,50 km/h.

    Prochaine étape, Cadillac que je devrais valider lors du brevet de 160km organisé par le SAGC le 14 Avril prochain pour ses licenciés. Ensuite il me restera les sites de St-Emilion, Le Pyla-sur-Mer et Bazas pour compléter le département de la Gironde.

    Mes brevets de Blaye et Pauillac

    Vélotrainer


    « La chasse est ouverte...Sortie dans le Créonnais »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Hubo Christine
    Samedi 7 Avril 2012 à 12:30

    Là encore, beau travail informatique et jolie performance sportive ! Félicitations, j'aime les gens qui ont une passion ...... Deux passions qui se complètent, cela peut servir d'exemple !

    2
    Samedi 7 Avril 2012 à 22:00

    Très belle visite de ta région, beaucoup de choses à découvrir ! Le "coup de mieux" au-delà de 100 km ... ça arrive souvent ... personnellement mes moyennes sont presque toujours meilleures sur les grands tours que sur les petits ! 

    3
    Dimanche 8 Avril 2012 à 07:34

    Merci d'être passé Christine. Le vélo me permet de conjuguer plusieurs passions simultanément, le vélo bien-sûr, la photo ou la vidéo ainsi que la découverte du patrimoine bâtie ou naturel.

    4
    Dimanche 8 Avril 2012 à 07:40

    Bonjour Brigitte, merci de ta visite. J'espère que le coup de mieux après les 100 aura lieu aussi samedi prochain, je vais faire mon premier 160 sur un terrain assez accidenté. Avec mon trajet pour me rendre au départ et revenir chez moi cela me fera même 180 bornes, de quoi me donner une petite idée de ce que sera le 20 en mai.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :