• BPF et BCN à Conques

    Lundi 18 juin 2012

    Ce jour là je pars à la conquête d'un nouveau site comptant pour les BPF et BCN, il s'agit de Conques, au lieu de pèlerinage sur la route de Saint-Jacques de Compostelle.

    Contrairement à ce que j'ai connu en Lozère, j'ai ici un peu de distance pour m'échauffer. Mais pas trop tout de même, à peine deux petits kilomètres pour arriver au bas de la première bosse. C'est parti pour 10 km d'ascension qui me ferons passer de 300m à 663m d'altitude. Les six premiers montent régulièrement à 5% avec quelques passages à 7/8%, je suis déjà à presque six cent mètres.

    Je suis arrivé sur le premier pallier,

     et toujours cette ombre qui me suit ici aussi

    Les quatre suivants sont plus nuancés, avec quelques courtes descentes, du plat et de courtes bosses entre 5 et 9%.

    Et comme dans ce pays il n'y a pas beaucoup de choix, si je ne monte plus, je descends .

    Cette descente me mène au village d'Espeyrac avec son église et sa fontaine d'eau potable.

    J'ai perdu trois cent mètres sur le coup .

    Maintenant il va falloir remonter pour atteindre Senergues et son Château. 4 km sur une belle route, large et roulante, ascension relativement tranquille qui mis à part quelques courts passages à 7 ou 8%/

    Il me reste encore 2 km a gravir avant d'entamer les 9km de descente vers Conques. C'est dans c'est deux derniers kilomètres que j'ai la chance de voir une chevrette et son faon courir dans le sous-bois avant que de regagner un près. Le vélo ce n'est pas uniquement le plaisir de rouler, c'est aussi celui de partager des instants comme ça avec la nature .

    J'arrive à Conques où je ferrais tamponner mes cartes dans une auberge, nous sommes lundi, et la seule boulangerie du village est fermée, dommage , je n'aurais pas droit à une viennoiserie pour récompenser mes efforts. Cela m'a d'ailleurs obligé à remonter par la route qui contourne Conques pour retraverser le village. Un bon kilomètre entre 9 et 11% , ça maintient la forme .

    Pendant tout le Moyen Âge, Conques fut un important sanctuaire où étaient vénérées les reliques du crâne de sainte Foy. Elle est célèbre grâce à son église abbatiale dont l'architecture et les sculptures du porche sont remarquables, et son trésor, notamment la statue en or de Sainte Foy. Depuis le XXe siècle, elle a été déclarée « étape majeure » sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (Via Podiensis) parce qu'elle est citée dans le dernier Livre du Codex Calixtinus, pratiquement inconnu jusqu'à son édition en latin en 1882.

    Abandonnée depuis la Révolution, Conques fut redécouverte en 1837 par Prosper Mérimée, alors inspecteur des Monuments historiques. Le trésor et le grand portail avaient été conservés intacts par les habitants, mais l'église dut subir des consolidations.

    C'est aussi un très joli village classé par l'association « Les plus beaux villages de France ». Le lien supposé avec le pèlerinage à Compostelle a valu à Conques, en 1998, le classement au Patrimoine mondial de l'humanité de l'abbatiale et du pont sur le Dourdou.

    Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Conques de Wikipédia en français (auteurs)

    Je redescends de Conques pour rejoindre la vallée du Dourdou et Saint-Cyprien-sur-Dourdou, enfin un peu de plat.

    Le Moulin de SANHES, Joyau de l'art médiéval du Dourdou 

    C'est ici, au bord du Dourdou, que les abbés de Conques ont résidé dans cette superbe demeure, au XVIème siècle.
    Peu à peu, la bâtisse a été laissée à l'abandon.
    Au XVIIIème siècle, elle a été transformée en moulin.  Construction à pans de bois typique de l'architecture locale, Sanhes en impose par la magnificence de son site.

    A Saint-Cyprien-sur-Dourdou je prends la direction de Lunel, et c'est reparti pour 9 km d'ascension avec une première portion d'un kilomètre entre 9 et 11% pour se remettre en jambes!! Les 5 km suivant seront un peu moins dur, 5 à 7%, puis un peu de calme jusqu'à Lunel avant de repartir pour les 1500 derniers mètres entre 5 et 8%.

    A présent c'est la descente vers Pruines dans un premier temps où les villageois sont affairés à démonter les installations de la manifestation qui à eu lieu la veille. Il y aura dans quelques temps un article à ce sujet dans mon blog "Balades en France".

    La descente est très sinueuse, j'ai sans arrêt les mains sur les freins, pas de doute, à mon retour j'en serais quitte pour changer mes patins de freins

    Puis ensuite vers la vallée du Dourdou...

    Je m'avance jusqu'à Villecomtal où je croise Marie Jo, cela va nous donner l'occasion de faire quelques kilomètres ensemble avant de regagner le gîte.

    86 km en moins de 4h, un D+ de 1371m, un tampon sur ma carte des BPF de l'Aveyron et un sur celle des BCN, une bonne matinée en somme .

     

    Vélotrainer

    « Les cols de Verlac, d'Aubrac et de BonnecombeBPF à Bozouls »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Cigogne 49 Profil de Cigogne 49
    Lundi 9 Juillet 2012 à 20:42

    Encore une belles ortie, avec un dénivelé très respectacble. Toutes mes félicitations.  

    Tu as toujours des photos d'un piqué remarquable. Quel est l'appareil que tu utilises ?  

    Et puis, je suis ravi de voir que je ne suis pas le seul a user prématurément les patins de freins lors des descentes. On va pouvoir créer une association, ne serait-ce que pour embêter Lariégeoise qui me chambre à ce sujet.   

    2
    Lundi 9 Juillet 2012 à 21:20

    Merci à vous deux pour vos commentaires.

    Pour info les images prises lors de la sortie ont été faites avec le Canon Ixus 310HS dont je parle dans la section matériel de ce blog. Pour les photos de Conques, elles ont été prises lors de notre visite, j'avais à ce moment là mon Olympus E-PL2.

    Pour les infos sur Conques elles viennent de Wikipédia et pour le moulin du site de Saint-Cyprien-sur-Dourdou.

    Pour les patins de freins ont pourrait peut-être envisager une commade groupée afin d'avoir des prix

     

    3
    Cigogne 49 Profil de Cigogne 49
    Lundi 9 Juillet 2012 à 21:38

    Pour les patins de freins ont pourrait peut-être envisager une commade groupée afin d'avoir des prix

    Superbe idée. Mais faut bien reconnaître que ce n'est pas ce qui revient le plus cher sur un vélo  


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :