• BPF de Saint-Emilion

    C'est parti pour un nouveau BPF, l'avant dernier de la Gironde, à Saint-Emilion. Nous partons malgré le temps incertain avec la ferme intention de pique-niquer pendant notre randonnée cyclotouristique. Celle-ci nous mènera au sein des vignes du Libournais, dans le Castillonnais  et en Dordogne pour revenir en longeant le fleuve vers Branne et revenir à notre point de départ à nouveau par le vignoble.

    Départ 12h15, notre premier objectif, faire tamponner ma carte au cas nous ne trouverions pas de commerces ouverts le soir en rentrant. Ce sera à l'office du tourisme que j'obtiendrais le précieux cachet.

    Saint-Emilion

    BPF de Saint-Emilion

     Le site présente des traces d’occupation dès 35 000 avant notre ère. Une villa gallo-romaine6 a également existé en bas du coteau destinant le site à la culture de la vigne. En attestent divers éléments de mosaïques découverts au lieu-dit Le Palat.

    Au VIIIe siècle, un moine breton natif de Vannes nommé Émilion choisit comme lieu de retraite Ascumbas (ancien nom du site de Saint-Émilion). Cet homme de cœur quitta sa famille et sa Bretagne natale pour entrer dans les ordres. Il fut d’abord victime des pires injustices auxquelles il répondit toujours par la plus grande bonté.

    Économe dans un couvent bénédictin en Saintonge, comblé de louanges et de respect en raison de sa grande vertu, Émilion finit par se retirer, loin de tous, dans la forêt des Combes qui recouvrait jadis l’actuel site de Saint-Émilion. Par ses miracles et sa générosité, sa renommée rayonna par-delà la vallée et de nombreux disciples le rejoignirent. Durant dix-sept ans, Émilion évangélisa la population, créant ainsi un site monastique auquel fut donné son nom après sa mort. Une communauté de moines bénédictins géra l’accès à ce lieu de pèlerinage jusqu’en 1110, date à laquelle une réforme engagée par l’évêque de Bordeaux permit l’installation d’un chapitre de chanoines augustins.

    La ville se construisit au long du Moyen Âge, elle fut fermée par des remparts dès le début du XIIIe siècle.

    Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Saint-Émilion de Wikipédia en français (auteurs)

    Ayant eu l'occasion à plusieurs reprises de venir visiter cette magnifique cité médiévale que je considère comme étant la plus belle de la Gironde, nous avons préféré consacrer notre journée à découvrir cette partie du département et un bout de la Dordogne. Les photos de Saint-Emilion sont donc issues de notre dernière visite en 2010.

    La porte Brunet

    BPF de Saint-Emilion

    La tour du Roy

    BPF de Saint-Emilion

    Le cloître des Cordeliers

    BPF de Saint-Emilion

    Le clocher de l'église monolithe

    BPF de Saint-Emilion

    Le cloître de la collégiale

    BPF de Saint-Emilion

    BPF de Saint-Emilion

    En route maintenant, et comme le parcours s’annonce un peu vallonné sur ses deux premiers tiers, nous attaquons directement la Montagne

    BPF de Saint-Emilion

    Son église  Saint-Martin du XIIème s.

    BPF de Saint-Emilion

    A Lussac nous trouvons une agréable aire de pique-nique, nouis décidons de nous y arrêter pour nous restaurer.

    BPF de Saint-Emilion

    BPF de Saint-Emilion

    Faut-il le rappeller nous sommes ici en terres viticoles, et les grappes laissent présagées d'une bonne récolte .

    BPF de Saint-Emilion

     Nous reprenons la route, la circulation particulièrement calme nous permet de profiter des paysages et des odeurs de la nature, de quoi ravir tous nos sens. Et quand ce n'est pas la nature, c'est l'homme qui nous offre de quoi nous extasier devant son génie créatif. Comme ici à Petit-Palais-et-Cornemps et son église saint-Pierre dont la façade est une pure merveille romane, une des plus belles de la région, avec ses belles proportions et son abondance de  sculptures,

    BPF de Saint-Emilion

    Notamment le tireur d'épines et deux lions d'allure orientale.

    BPF de Saint-Emilion

    BPF de Saint-Emilion

    Nous faisons un détour pour voir l'église Notre-Dame à Cornemps qui à subit les ravages du temps. Elle fut construite et remodelée aux XIe, XIIe, XIXe et XXe s.

    BPF de Saint-Emilion

    BPF de Saint-Emilion

    Puis attiré par un panneau indicateur, nous poursuivons vers Puynormand et son église Saint-Sauveur où un concert de musique baroque est prévu le soir même, dommage, j'aurais aimé y assister.

    BPF de Saint-Emilion

    Vient ensuite Tayac,

    BPF de Saint-Emilion

    puis Francs, dont le  château  fut une place forte militaire anglo-aquitaine jusqu'en 1453, date de la bataille de Castillon. Seule une partie du château servait d’habitation seigneuriale, le reste étant réservé aux 300 hommes de troupe avec leurs chevaux et équipages. La famille de Segur qui avait mis son château à la disposition du pouvoir anglo-aquitain, fut contrainte de le vendre quand l’Aquitaine redevint française.

    BPF de Saint-Emilion

    BPF de Saint-Emilion

    Depuis le cimetière qui entoure la très belle église romane de Francs un beau panorama s'ouvre à nous.

    BPF de Saint-Emilion

    BPF de Saint-Emilion

    Il faut aussi parler de vélo, les bosses succédent aux descentes et à de rares parties plates, mais Marie Jo s'en sort plutôt bien pour le moment, car même si nous arrivons bientôt sur le plat, le plus dur est encore venir.

    BPF de Saint-Emilion

    Aprés être arrivé sur les hauteurs des Salles-de-Castillon,

    BPF de Saint-Emilion

    nous redescendons pour nous diriger vers Saint-Michel-de-Montaigne en Dordogne, là une belle bosse nous attend avec un pourcentage de 5% sur un peu plus de 2km, j'encourage Marie Jo qui en a bien besoin, mais la découverte que nous faisons en cours d'ascension est pour elle une belle récompense à ses efforts, 

    BPF de Saint-Emilion

    Le Château de Montaigne est une maison forte du XIVe siècle, qui fut la demeure familiale du philosophe et penseur de la Renaissance, Michel de Montaigne.

    Nous regnanons les bords de la Dordogne à Lamothe-Montravel, puis traversons maintenant un paysage où alternent, étangs, prairies et vergers avec parfois une échapée sur la Dordogne.

    BPF de Saint-Emilion

    BPF de Saint-Emilion

    Nous la franchissons à Pessac-sur-Dordogne, juste avant d'attaquer la seconde grosse difficulté de la journée,

    BPF de Saint-Emilion

    L'église Saint-Vincent du XIIe s.

    BPF de Saint-Emilion

    Une bosse qui monte en lacets, on se croirait presque en montagne, la pente atteint les 7% par endroits, et Marie Jo encore une fois arrive au bout, après avoir pris sur elle pour ne pas poser le pied à terre, bravo , mais tout n'est pas fini .

    BPF de Saint-Emilion

    Une longue portion de plat nous attend aprés la descente, 30 km à longer la Dordogne et à taverser à nouveau le vignoble libournais avant d'attaquer la montée finale vers Saint-Emilion. Il est temps de faire une pause.

    BPF de Saint-Emilion

    Nous arrivons au pied de Saint-Emilion, MJ demande un temps mort avant d'attaquer l'ultime bosse, histoire de se ravitailler un peu en sucre et en eau. Maintenant il faut se lancer. La bosse est relativement courte, 700m et pratiquement toute droite. Au début ça démarre doucement, 5%, mais c'est de courte durée, car on passe vite à 8%, comme elle est droite, cela n'est pas très engageant lorsque l'on regarde vers le haut. Je l'encourage et lui donne un premier point à atteindre, à environ deux cents mètres. Elle y arrive mais la pente s'accentue, 9% à présent, je lui donne un second point et la conseille sur la trajectoire à suivre pour éviter le côté de la route en mauvaise état. Elle tient, passe le second point, un léger virage sur la droite et le sommet apparait, mes encouragements redoublent, il le faut car le pourcentage vient de passer à 10% pour les cents derniers mètres.

    Hourra!! c'est fait, nous sommes sur du plat, je lui dis de ne pas redescendre de  braquet pour pouvoir faire tourner les jambes sans efforts, sachant aussi que dans 300/400m un dernier coup de cul se présentera à nous pour en finir définitivement.

    BPF de Saint-Emilion

    Et voila, nous sommes arrivés au terme de cette balade, 92km, 5h25 de selle, 775m de D+, un BPF supplémentaire, et des souvenirs plein la tête, le prochain sera peut-être à Talmont-sur-Gironde en Charente-Maritime.

    Pour la Gironde il me reste le Pyla-sur-Mer pour envoyer ma carte à l'homologation.

    BPF de Saint-Emilion

    BPF de Saint-Emilion

    BPF de Saint-Emilion

    Vélotrainer

    « Un doublé!!Pique-Nique Cyclo-Touristique »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Cigogne 49 Profil de Cigogne 49
    Lundi 6 Août 2012 à 09:10

    Une véritable sortie cyclo-touristique. Un régal à faire (malgré les difficultés - bravo à Marie-Jo pour sa persévérance) et à lire (articles et photos). Allez, encore un semblable et tu auras rempli ta carte. L'an prochain tu viendras la remplir en région parisienne. Même si on n'a pas de "Montagne" à te proposer, il y a néanmoins de belles bosses et surtout de superbes points de vues et châteaux qui combleront tes  objectifs (au propre et au figuré) 

    2
    Lundi 6 Août 2012 à 22:35

    Merci JP, je compte faire entrer Marie Jo en équipe de France pour les prochains JO .

    Je t'envoie la photo demain, là je sors d'une séance de vélo d'appartement et je viens de me brancher pour me décontracter.

    3
    Lundi 6 Août 2012 à 22:43

     

    Merci Cigogne , le prochain sera pour bientôt, mais comme il se situe dans une zone très touristique, je vais attendre la rentrée pour le valider.

    La Seine et Marne cela me plairait aussi, d'autant que nous y avons un point de chute le cas échéant. Et je ne doute pas que la région doit donner satisfaction pour ce qui est du relief, des paysages et des monuments. L'idée de combler mes objectifs me séduit totalement .

    4
    Marie José
    Jeudi 9 Août 2012 à 13:43

    je suis heureuse de voir vos commentaires bien sympas et encourageants. Je dois bien avouer que ce ne fut pas une mince affaire et que ce fut difficile pour moi ce parcours ( j'ai pleuré cachée derrière mes lunettes en arrivant en haut de ST émilion ) la tension après tant de kms et l'envie d'y arriver...Ce que je garde en moi c'est avant tout ce que j'ai pu admirer sur le parcours tracé par mon homme et son soutien important lors des grimpettes pour moi très intenses idem aussi lors des descentes, affolantes et surprenantes.

    Réel, j'ai dû faire pauses plus d'une fois, par peur de me faire mal et d'avoir des retombées douloureuses les jours suivants.

    Résultat des courses je vais bien, je n'ai pas fait l'effort d'être plus forte que mon homme " tel n'était pas mon but: " se soutenir et s'entraider fait avancer ".

    Merci à vous pour vos gentils commentaires....Continuez ça m'encourage

     

    5
    ROROLEO
    Dimanche 12 Août 2012 à 23:24

    Bonjour à vous deux.


    Nous rentrons de vacances et je lis les commentaires de JPB qui sont de plus en plus élogueux pour son épouse qui le méritent grandemant, que de progrès depuis notre départ il y a trois semaines. Nous retrouvons bien l'esprit féminin de rien lacher même au prix d'un effort surhumain, et félicitation pour ces exploits et ce n'est pas quelques larmes lachées de temps en temps qui doivent vous décourager. Car même les hommes arrive à pleurer sur le vélo au à cause. J'en sais quelque chose. Bonnes sorties cyclotouristiques. au plaisir de correspondre et pourquoi de rouler ensemble.

    6
    Samedi 18 Août 2012 à 17:07

    Bonjour Roland

    J'ai bien lu ton message, mais j'ai oublié d'y répondre . Comme tu vois, le nouveau vélo lui fait du bien. Elle vient même de commandre une nouvelle cassette pour avoir des braquets encore plus souples. On se reverra sûrement début septembre. J'ai fait le parcours standard ce matin, seul car je voulais revenir avant que la température ne monte trop haut, mais il me tarde de retrouver les amis pour des sorties en groupe.

    A bientôt

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :