• Ascension chez les Coutrillons

    Vélotrainer

    La 4ème édition d'Ascension en Gironde avait lieu à Coutras cette année. N'ayant pu aller à celle organisée en 2012 à Bazas, je voulais au moins participer à une des trois journées de cette manifestation. Je me suis décidé pour le samedi, les randonnées prévues ce jour là sillonnant quatre départements, la Gironde point de départ commun aux  trois circuits, la Dordogne, la Charente et la Charente-Maritime.

    Ascension chez les Coutrillons

    Je me rends donc à Coutras ce samedi matin pour m'inscrire à la randonnée de 135km qui doit me conduire entre forêt de la Double et vallée de la Dronne.

    Ascension chez les Coutrillons

    La brume que j'ai rencontré quelques kilomètres avant d'arriver s'est dissipée, à 8h lorsque je pars un beau soleil nous accompagne. Il ne sera pas présent continuellement, mais nous n'aurons pas de pluie, juste quelques passages nuageux.

    Ascension chez les Coutrillons

    Comme à mon habitude je roule seul, je veux profiter de cette balade qui me fera découvrir de nouveaux lieux pour remplir ma photothèque. Les premiers kilomètres sont plats et je traverse des paysages forts différents, pâturages, forêts et cultures se succèdent. Le premier village que je traverse est Saint-Michel-de-Rivière, en limite occidentale de la Double, en Dordogne.

    Un groupe de cyclo passe, je les rejoindrais un peu plus loin,

    Ascension chez les Coutrillons  Ascension chez les Coutrillons

    à Chalais où se trouve le point de ravitaillement, après 26km. Celui-ci est particulièrement copieux, tartines au fromage, aux rillettes, aux confitures, pain d'épices, quatre-quart, bananes, oranges, pruneaux, et j'en passe!!!

    Ascension chez les Coutrillons

     

    Ascension chez les Coutrillons  Ascension chez les Coutrillons

    Ascension chez les Coutrillons  Ascension chez les Coutrillons  Ascension chez les Coutrillons

    Nous traversons la région de la Double, c'est un vaste plateau forestier où se succèdent petites collines et vallons, ponctués par de très nombreux étangs naturels ou artificiels, dus à l'imperméabilité des sols, constitués d'argiles, de sables et de graviers. On y dénombre environ 500 plans d'eau, le plus étendu avec 33 hectares étant le Grand étang de La Jemaye.

    La halle du XVIIIe siècle de La Jemaye,

    Ascension chez les Coutrillons 

     et son église Saint-Vivien du XIIe siècle, profondément remaniée aux XIXe et XXe siècles

    Ascension chez les Coutrillons

    J'ai rencontré deux cyclos après Èchourgnac, nous passons notre temps à nous doubler et nous redoubler au grès de mes arrêts photo. Un peu avant d'arriver à Saint-Vincent-Jalmoutiers, nous nous sommes donnés rendez-vous à Aubeterre-sur-Dronne, pour la visite de l'église  monolithe.

    Ce nouvel arrêt les fera repasser devant moi.

    Ascension chez les Coutrillons

    Malgré un retour dans la bosse de Saint-Vincent, le bourg de Saint-Privas-des-Près me ralentira une fois de plus. Longue pause photo pour immortaliser ce paisible village, son lavoir, son église paroissiale Saint-Privat, de style roman elle date du XIIe siècle. C'est l'église d'un ancien prieuré bénédictin. j'en profite pour retirer jambières et manchettes, mon coupe-vent ayant rejoint ma sacoche depuis longtemps.

    Ascension chez les Coutrillons  Ascension chez les Coutrillons  Ascension chez les Coutrillons

    Et voici enfin Aubeterre-sur-Dronne en Charente, site BPF/BCN de FFCT. Je n'aurais pas besoin de faire tamponner ma carte de la Charente, je suis déjà passé ici lors de mon premier BRM 300 en 2012. Maintenant il me faut être prudent, la route est bordée de platanes et j'ai entendu dire qu'ils avaient l'habitude de se jeter sur les voitures!!!

    Je retrouve ici mes deux cyclos. L'un d'eux fait comme moi la visite de ce magnifique lieu. J'apprécie cet instant, je pense que c'est la première fois que je fais une visite approfondie d'un monument lors d'une randonnée à vélo. Il m'est déjà arrivé à plusieurs reprises d'entrer dans une église pour en faire le tour, mais pas en prenant autant de temps.

    Ascension chez les Coutrillons  Ascension chez les Coutrillons

    L'église monolithe Saint-Jean est une église souterraine, creusée dans une falaise dominant la Dronne à partir du VIIe siècle et considérablement agrandie au XIIe siècle par une communauté de moines bénédictins. La nef, aux voûtes taillées en plein cintre, s'élève à près de 20 mètres. À environ 15 mètres, elle est bordée sur trois de ses côtés par une galerie, sorte de triforium, à laquelle on accède par un escalier taillé dans le roc. Une série de grandes arcades et de colonnes massives (passant d'un plan octogonal à la base à un plan carré au sommet) marquent la séparation avec un bas-côté.

    Ascension chez les Coutrillons

    Cette église rupestre abrite un ensemble unique comprenant un imposant reliquaire en pierre (6 mètres de hauteur), joyau de l'art roman, une fosse à reliques, une cuve baptismale paléochrétienne ornée d'une croix grecque et une crypte. 

    Ascension chez les Coutrillons  Ascension chez les Coutrillons  Ascension chez les Coutrillons

     

    Ascension chez les Coutrillons  Ascension chez les Coutrillons

    La chapelle primitive, creusée au VIIe siècle, renferme près de 80 sarcophages médiévaux. Ces tombeaux ont été découverts entre 1958 et 1961. Des inhumations furent pratiquées dans la nef jusqu'en 1865, avant que cette pratique ne soit proscrite pour des raisons de salubrité publique.

    Ascension chez les Coutrillons  Ascension chez les Coutrillons

    L'église Saint-Jean est une des principales églises monolithes de France. Elle a deux « sœurs » dans la région : l'église monolithe de Saint-Émilion et la chapelle de l'ermitage Saint-Martial de Mortagne-sur-Gironde. Elle est classée monument historique depuis le 3 septembre 1912.

    Je quitte ce lieu après m'être entretenu avec un cyclo qui fait la randonnée avec son épouse, il m'avertit que la suite de la traversée du village est raide. En effet, la rue qui monte à l'église Saint-Jacques frôle les 10%.

    L'église Saint-Jacques, sérieusement endommagée durant les guerres de religion (13 et 14 mai 1562) est presque entièrement reconstruite à partir de 1710. Elle conserve néanmoins une imposante façade de style roman saintongeais, datée du XIIe siècle et classée monument historique depuis 1862.

    Ascension chez les Coutrillons

    Aubeterre mériterait une visite encore plus approfondie, ce sera une bonne occasion de revenir dans le secteur pour y passer quelques jours.

    Je quitte les petites routes pour filer vers Chalais. La D2, bien qu'étant un axe plus important que ceux empruntés précédemment, n'en reste pas moins tranquille, je serais plus embêté par le vent qui me freine dans les faux-plat que par les voitures.

     Le château de Chalais, attesté dès le XIe siècle, est l'ancien château des Talleyrand-Périgord. 

    Ascension chez les Coutrillons

    À la sortie de Chalais je retrouve les petites routes que j'affectionne tant.

    L'église paroissiale de Rioux-Saint-Martin, de style roman, remonte à la fin du XIIe siècle. Initialement consacrée à la Sainte Trinité, elle a été au XIXe siècle dédiée à saint Eutrope.

    Ascension chez les Coutrillons

    La campagne Charentaise, pause technique.

    Ascension chez les Coutrillons

    Une jolie petite bosse me mène au bourg de Médillac, je remonte sur deux cyclos qui m'ont dépassé lors de ma précédente pause. Mais encore une fois, je suis obligé de marquer un arrêt!!

    L'église paroissiale Saint-Laurent des XIIe et XVe siècles.

    Ascension chez les Coutrillons

    Plus que cinq kilomètres et ce sera l'heure du casse-croûte à Parcoul, lors d'un retour en Dordogne. M'étant inscrit trop tard, je ne peux avoir droit au plateau repas proposé. J'ai donc prévu un bon sandwich, rillettes, rôti de porc, sauce aubergine, emmenthal, salade, de quoi ragaillardir son homme!!

    Ascension chez les Coutrillons

    La fin de cette superbe randonnée est proche, une bonne trentaine de kilomètres et un nouveau département à sillonner, la Charente-Maritime. Je passe la frontière entre Charente et Charente-Maritime sur la Dronne à proximité de Saint-Aigulin. Cette fin de parcours est à nouveau plate.

    La Dronne et le moulin des Herveux.

    Ascension chez les Coutrillons  Ascension chez les Coutrillons

    Voici Coutras, je fais un passage par la salle où se prépare la cérémonie de clôture de ce week-end de l'Ascension.

    Ascension chez les Coutrillons  Ascension chez les Coutrillons

    Je rentre satisfait de ma journée, pleine de découverte et du bonheur d'avoir roulé sur des routes qui m'étaient encore inconnues.

    La suite sera moins glorieuse, une crevaison avec ma vieille Clio à Libourne, la roue de secours HS me contraint à appeler l'assistance. Faute de garage ouvert, je suis obligé de rentrer en taxi. Mais pas question de laisser mon vélo dans la voiture, j'appelle Marie Jo pour qu'elle vienne me chercher et afin de me rapprocher un peu de Bordeaux nous nous donnons rendez-vous à Beychac-et-Caillau. 25km de plus qui feront grimper mon compteur à 160km.

    « Mon quatrième BRM 300Premier BRM 400 et un nouveau record »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Mai 2015 à 09:32

    Une belle sortie pour toi, avec plein de photos et de souvenirs et un superbe article pour nous. On continue de découvrir la France, sans fournir le moindre effort. Le vélo ? Que du bonheur, vous dis-je  yes

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mardi 19 Mai 2015 à 20:49

    Que du bonheur en effet, je suis d'accord avec toi, et savoir que cet article permet à d'autres de découvrir la France sans effort me conforte dans ma volonté de poursuivre mes découvertes.

    3
    nino33650
    Vendredi 22 Mai 2015 à 10:04

    Une bien belle sortie que j'aurai aimer faire avec grand plaisir à tes côtés sur les routes de mon enfance car mes parents avait un terrain à Chalais ou nous avions un préfabriqué où je passai 1 mois de vacances en famille et l'autre mois dans une ferme.

    Beaucoup de souvenirs seraient remontés à ma mémoire.

    Comme d'habitude les photos et les commentaires toujours très pertinents. yes

    4
    Vendredi 22 Mai 2015 à 21:28

    Dommage en effet que tu n'es pu venir, ce fut une superbe balade. J'aurais eu aussi des informations sur les lieux traversés. Normalement je sors demain après-midi, si tu es libre, on peut faire un tour rive droite.

    5
    Vendredi 29 Mai 2015 à 15:37

    Toujours de très belles photos sur ton blog, moi qui aime l'art religieux je suis servis, je ne connaissais pas l'église monolithe Saint-Jean, cela donne envie de la visiter.

    6
    Vendredi 29 Mai 2015 à 20:20

    Eh bien, viens faire un tour dans la région wink2. De mon coté je vais me régaler de l'art religieux en Bretagne dans quinze jours avec les enclos paroissiaux yes!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :