• Adieu aux routes tourangelles

     Nous sommes le mardi 24 juin, la fin des vacances approche, le menu étant chargé d'ici la fin de la semaine, c'est ma dernière occasion de parcourir à vélo les routes de cette magnifique région. J'en profite pour déjeuner avec Marie Jo, car je ne pars pas à l'aube, mais vers 7h40.

    Adieu au routes tourangelles

    Voici une occasion de vous faire découvrir la bourgade où nous avons élu domicile pour ces trois semaines.

      Par exception, la construction du château neuf n'a pas entraîné la destruction du vieux château qu'une circonstance inconnue a épargné. Il est curieux que le spectacle de ces deux logis, qui paraissent rassemblés à des fins didactiques pour permettre la comparaison du château médiéval avec le château moderne, n'ait pas retenu l'attention d'un historien de l'architecture. L'histoire de Verneuil reste à faire.

    Le château neuf abrite un lycée horticole et paysager privé, il accueille, dès 15 ans, garçons et filles, internes ou demi-pensionnaires attirés par les métiers du paysage, de l’horticulture ou du service à autrui. 

    Église Saint-Bauld.

    Adieu au routes tourangelles  Adieu au routes tourangelles

     Je prends la direction de Saint-Flovier, par la grande route. Dés le départ, c'est une bosse de 1,5 km qui m'attend. Ensuite une succession de montagnes russes me maintient en forme pour le reste du parcours.

    A Saint-Flovier, direction Obterre, histoire faire une petite incursion dans le département de l'Indre.

    Adieu au routes tourangelles

     Incursion de courte durée, car à Obterre je me dirige vers Charnizay pour suivre la vallée de l'Aigronne.

    Adieu au routes tourangelles  Adieu au routes tourangelles

    Charnizay

    Adieu au routes tourangelles

    Adieu au routes tourangelles  Adieu au routes tourangelles

     La vallée de l'Aigronne

    Adieu au routes tourangelles

     Le plan d'eau du Petit-Pressigny

    Adieu au routes tourangelles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Deux cultures bien présentent dans cette vallée, le maïs et le tournesol.

    Adieu au routes tourangelles  Adieu au routes tourangelles

    Au Grand-Pressigny, je rentre dans la ville est monte à la forteresse par un joli coup de cul à 15%.

     La forteresse est, après celle de Loches, la plus importante et la mieux conservée de la région.

    Adieu au routes tourangelles

     Haut lieu de la Préhistoire, le musée de la Préhistoire du Grand-Pressigny est aménagé dans un monument historique, le plus méridional des châteaux de la Loire. Architectures du Moyen Âge et de la Renaissance et architecture contemporaine abritent de riches collections archéologiques du Paléolithique à l’âge du bronze.

    Adieu au routes tourangelles  Adieu au routes tourangelles

    Adieu au routes tourangelles

    Je quitte Le Grand-Pressigny et me dirige vers La Celle-Guenand par une jolie bosse, mais nettement moins pentue que la dernière citée. Ensuite c'est Paulmy avec son plan d'eau et son église Sainte-Croix du XVIème s.

    Par contre je n'ai pas vu son château, je n'étais pas sur la bonne route ouch.

    Adieu au routes tourangelles  Adieu au routes tourangelles

    Le calme de la campagne et des routes tourangelles.

    Adieu au routes tourangelles

    Je rentre à présent par Ferrière-Larçon, commune où ma maman est née, Varennes, Saint-Senoch et un passe dire adieux à la montée aux Pinçonnières.

    Je quitte ces lieux avec beaucoup de nostalgie, mais je sais que j'y retournerais, alors je garde le moral. Et qui sait, peut-être y passerais-je mes vieux jours.

    Distance: 85,27 km
    Temps: 3:09:28
    Vitesse moy.: 27,0 km/h
    Gain d'altitude: 682 m
    Calories: 1.131 C
    Température moy.: 19,4 °C

     

     


    Voici les dernières nouvelles me concernant, les résultats de mon scanner de jeudi sont bons, je n'ai plus de saignement au niveau de la rate, par contre mes radios et échographies de vendredi laissent apparaitre une tendinite au coude gauche et un problème au tendon à la hauteur de la clavicule gauche, je vais sûrement avoir des séances de rééducations. J'ai tout de même pu me remettre au sport avec le HT, j'ai déjà effectué trois séances ces trois derniers jours, l'avantage est que je n'ai pas secousses dans l'épaule, donc pas de risques de voir ma blessure s’aggraver.

    Mes recherches de vélo se concrétisent, je pense fortement repartir sur un ROSE, mais question budget je laisse de côté l'électrique et me dirige vers du mécanique, en triple. Si le montage est possible ce sera un groupe Campagnolo Athéna avec une cassette de 12x29 et un pédalier de 52x39x30. Dommage qu'il n'y est pas de 50, voir de 48 dents pour la plaque, je m'en serais contenté largement.

    Adieu aux routes tourangelles

     

     

     

    « Verneuil-sur-Indre - MontrésorNouvelle activité »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Cigogne
    Dimanche 10 Août 2014 à 18:18
    Belle ultime sortie tourangelle. Comme toujours, tu allies à merveille plaisir du vélo et du tourisme. Que du bonheur
    Petit point sur ton nouveau vélo : je suis surpris par ce que tu indiques concernant ton pédalier. Je suis également en Campa triple et ai 30 40 50 à l'avant. Derrière j'ai une cassette qui va du 13 au 26 dents
    2
    Dimanche 10 Août 2014 à 22:37

    T'en fait pas JP, je me suis fait à l'idée de rester à la maison, j'en profite pour rattraper le retard que j'ai dans mes montages vidéos wink2.

     

    Bernard merci smile. Pour le pédalier triple il s'agit de l'Athéna du groupe 11v, je ne l'ai pas vu dans d'autres dentures, pour la cassette, ce doit être la même que la tienne avec un 29 en sus.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :