• 300 km et 3 BPF

     Voici les trois BPF tamponnés lors du BRM de 300 km fait ce 2 juin 2012, vous trouverez le compte rendu de cette journée dans cet article.

     

    Confortablement installé au sud de la Charente et voisin du Périgord, le village d'Aubeterre sur Dronne rassemble patrimoine historique, espace naturel préservé et art de vivre.

    Trois nouveaux BPF


    Détenteur du label « Plus beau village de France » depuis 1993 et  « Petites Cités de Caractère » depuis 2012, il affirme depuis plus de mille ans sa vocation à accueillir pélerins, visiteurs et touristes.

    Trois nouveaux BPF

    Deux monuments historiques majeurs, l'église souterraine Saint Jean et l'église Saint Jacques ci-dessous.

    Trois nouveaux BPF

    Sur la colline, roc à pic de craie blanche, les seigneurs d'Aubeterre édifièrent au XIIe siècle le château au-dessus de l'église monolithe Saint-Jean.

    En septembre 1346, durant la guerre de Cent Ans, le comte de Derby s’empare de la ville.

    Cette petite ville de l'Angoumois aux portes du Périgord a titre de comté et de marquisat, et sa juridiction s'étendait sur dix-neuf paroisses et quarante fiefs. Elle a donné son nom à une ancienne maison d'où sont sortis les seigneurs de Raymond, de Bouchard et d'Esparbez.

    Villebois-Lavalette

    D'abord villa gallo-romaine proche de la voie romaine qui reliait Périgueux à Saintes (le chemin Boisné), villa Bovis ou Ville-Bois devint une importante baronnie. Les Fulcher de Villebois au VIIIe siècle, les Hélie au Xe siècle, les Ithier au XIIe siècle furent successivement les seigneurs de Villebois ce dont on retrouve la trace dans les récits de batailles des croisades successives.

    Sans doute en août 1226, Villebois passe aux Lusignan, comtes d'Angoulême qui élèvent les murailles actuelles avec leurs sept tours. Victime de plusieurs sièges durant la guerre de Cent Ans Villebois fut repris aux Anglais en 1376 par le duc de Berry, le frère de Charles V.

    Le jeune Louis XIII y séjourna avec sa nouvelle épouse Anne d'Autriche, invité par le duc d'Épernon. Il arriva le 28 décembre 1615 par le chemin des crêtes. En 1662 le duc de Navailles éloigné de la cour par Louis XIV se retira à Villebois. Il fit raser l'ancienne forteresse et construisit à partir de 1667 le château dont il ne reste que l'aile nord.

    Construites en 1665 par le Maréchal Montault de Navailles, les très belles halles de Villebois-Lavalette sont l’un des plus beaux monuments de la région.

    Trois nouveaux BPF

    L'église Saint-Romain du XIIIe siècle

    Trois nouveaux BPF

    Le Château de Villebois-Lavalette

    Sur la place-forte existant déjà au VIIIe siècle un château a été construit aux XIIe et XIIIe siècles et son enceinte a été agrandie au début du XIIIe siècle, et dotée de six tours semi-circulaires. Après les destructions lors des guerres de religion la porte à double pont-levis et de la tour de vigie sont restaurées en 1597. La construction en 1665 d'un logis princier dont il reste l'aile nord entraîne la destruction d'une partie de l'ancienne forteresse. Une galerie, disparue, est ajoutée en 1688. Les sculptures sont réalisées par Jean Tavate, selon un dessin de Bullet.

    Trois nouveaux BPF

    Trois nouveaux BPF

    Trois nouveaux BPF

    Trois nouveaux BPF

    L'actuelle chapelle romane à deux étages, autrefois souterraine, a été construite en 1142. Le premier étage, accessible à l'extérieur par l'intermédiaire d'une tour d'entrée, étaient destinée aux pèlerins et paroissiens où une petite salle basse leur servait d'asile. Le niveau supérieur était de plain-pied avec le logis seigneurial.

    La Venise du Périgord, Brantôme

    L'abbaye de Brantôme a été construite dans un site exceptionnel, au pied d'une falaise en croissant surmonté d'un écrin boisé, au bord d'une rivière, la Dronne, qui entoure la cité médiévale. Dès le VIIIe siècle, les moines bénédictins ont donc vécu en troglodytes, la falaise fournissant abris et matière première de qualité pour la construction. La tradition veut que ce soit Charlemagne qui consacra l'abbaye en y déposant les reliques d'un enfant martyr, un des saints Innocents, saint Sicaire. Deux panneaux de bois doré datant du XVIIe siècle, dans le chœur de l'église, illustrent la donation et le massacre.

    Trois nouveaux BPF

    Trois nouveaux BPF

     Mon tableau récapitulatif des BPF et BCN

    « Equipement randonnéesMon premier BRM300 »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :