• 10km des quais de Bordeaux

    Comme je l'ai annoncé dans la rubrique vélo, désormais c'est un article par mois et par discipline, sauf si je participe à un événement particulier, ce qui fut le cas aujourd'hui.

    L'an dernier, alors que je faisais mon footing sur les quais de Bordeaux le jour du 11 novembre, j'ai découvert cette course. Ma décision était prise, j'y participerais l'année suivante.

    Je me suis donc inscrit en octobre, mon arrêt maladie ne m'ayant pas coupé de la course à pied, j'ai pu affiner mon entraînement en vue de cet événement.

    10km des quais de Bordeaux

    Le départ à lieu à 10h, quai Richelieu, près du miroir d'eau. Je me lève vers 6h45 afin de déjeuner tôt, mon sac est prêt depuis la veille au soir, et à 8h30 je pars. J'arrive sur place peu avant 9h et trouve à me garer rapidement à un kilomètre du village de départ. Je m'y rends rapidement afin de retirer mon dossard puis je reviens à la voiture pour me mettre en tenue.

     10km des quais de Bordeaux 10km des quais de Bordeaux 10km des quais de Bordeaux

    Je peux enfin m'échauffer, il est 9h30. Je m'élance pour 3km de footing lent, entrecoupé de quelques accélérations. Par rapport à ma dernière sortie au bois du Burck, je me sens bien. 9h55, je me rapproche de la ligne de départ, une annonce nous fait part d'un léger retard, cette course est victime de sa popularité et de nombreuses personnes se sont décidées au dernier moment.

    Il ne faut pas se refroidir en attendant le départ.

    10km des quais de Bordeaux 10km des quais de Bordeaux 10km des quais de Bordeaux

    Nous sommes près de 2800 à s'élancer, la majorité pour le parcours de 10km en solo, une cinquantaine de d'équipes pour le même en duo et un peu moins de 250 pour le circuit de 5km.

    C'est parti, du moins pour les premiers, car il faut un petit moment à ceux qui comme moi se trouvent dans les dernières positions pour franchir la ligne de départ. De toute façon nous sommes équipés d'une puce qui nous détecte lors du passage sur cette ligne afin de nous donner un chrono exact.

    10km des quais de Bordeaux

    C'est l'embouteillage, et en gardant l'aile, j'arrive à remonter et à tenir une bonne allure, au premier kilomètre je suis bien en-dessous des 6mn, c'est un bon départ pour mes modestes capacités. En passant au niveau des anciens hangars, il faut se faufiler à travers les tables des terrasses des restaurants pour rester en dehors du peloton et espérer remonter un peu. Nous passons le pont Chaban-Delmas et filons maintenant rive droite en direction du Pont de Pierre. Les participants aux cinq kilomètres eux sont restés rive gauche.  Je continue ma remontée, mais je me fais dépasser aussi par d'autres, il faut savoir le reconnaitre.

    Au kilomètre cinq, une bifurcation dirige les premiers relayeurs de la course en duo vers leurs coéquipiers. Je poursuis ma progression, mon temps au kilomètre continue de descendre. Une fois passé le Pont de Pierre, il reste un peu plus de 3km, les sensations sont toujours aussi bonnes, je peux continuer à accélérer progressivement. Au Skate Parc, nous virons à 180° pour redescendre les quais en direction de l'arrivée, il reste un peu plus de 1km, je vois au loin l'arche bleu de la ligne de départ, derrière, à une centaine de mètres se trouve celle de l'arrivée. J'ai encore des ressources et je donne tout ce que j'ai en me fixant sur l'arche bleu qui se rapproche progressivement. Je dépasse encore pas mal de concurrents et cette fois personne ne me passe devant, hormis une féminine que j'ai dépassé peu avant et qui me repasse juste avant l'arrivée. C'en est fini, je rends ma puce et cherche où rendre mon dossard, à première vue on le garde, cela me fera un souvenir.

    10km des quais de Bordeaux

    Je me classe 1578éme sur 2447 classés aux 10km toutes catégories confondues et 167éme sur 233 de ma catégorie Vétéran 2 Homme. Je retourne en footing léger pour récupérer vers la voiture, me change et rentre chez moi content de cette première participation à une course à pied. Je crois que la seule fois que cela m'est arrivé, c'était lors de mon service militaire, pour le cross du régiment à la fin des manœuvres à La Courtine, dans le Puy-de-Dôme, en 1981. Ce fut une très belle expérience que je renouvellerais sûrement, ici et peut-être ailleurs.

    « Bilan des activités pedestres d'octobreNovembre »

    Tags Tags : ,